Le Label Humanitude : des valeurs de bientraitance pour vieillir dignement et debout

écouter (3min)

Le livre d'Annie de Vivie, "Vieillir debout : ils relèvent le défi !" met en perspective le Label Humanitude qui prouve qu'il existe des lieux de vie collectifs, où l’on peut se sentir chez soi, où les soins sont présents, solides mais discrets, dans des établissements ouverts.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Annie de Vivie, auteure du livre  "Vieillir debout : ils relèvent le défi ! Le Label Humanitude", pour aider à vieillir debout dans sa tête et dans son corps. (PICASA)

Après J’aide mon parent à vieillir debout, son guide pour les aidants paru en 2016 et tout juste republié, Annie de Vivie, fondatrice d’agevillage et agevillagepro, directrice des formations Humanitude, signe un deuxième ouvrage, Vieillir debout : ils relèvent le défi !

Dans ce livre, Annie de Vivie revient sur les origines de la démarche Humanitude et du label, en dressant le portrait d’une douzaine d’établissements : Ehpad, Fam (foyer d'acceuil médicalisé, pour personnes en situation de handicap), hébergements temporaires…) labellisés.

Des lieux de vie collectifs où l'on se sent chez soi

En explorant les impacts, les enseignements et les limites du Label Humanitude et en donnant la parole aux auteurs Yves Gineste et Rosette Marescotti, mais aussi à Marie-Françoise Fuchs, fondatrice d’Old Up (Vieux debout !), Annie de Vivie livre un message constructif aux professionnels, aux familles et à nous tous, les aidants :

Il existe bien des lieux de vie collectifs où l’on peut se sentir chez soi, où les soins sont présents, solides mais discrets, des établissements ouverts, ressources du territoire.

L’auteure explique dans ce livre "que les personnels sont étranglés par les manques de ce secteur notoirement sous-doté, délaissé. Ils sont englués dans les pièges, les impensés autour de notre vulnérabilité."

"Les personnels se sentent démunis, voire abandonnés, devant les situations critiques que notre société leur demande d’accompagner avec des injonctions paradoxales à tour de bras : garantir la liberté et la sécurité, prendre en soin sans abandon et sans acharnement."

Annie de Vivie

Les impacts constatés sont édifiants 

Moins de 80% de troubles du comportement chez les résidents, sept fois moins de neuroleptiques consommés, diminution de l'épuisement professionnel. 

Le label Humanitude est le premier label de bientraitance, créé par des professionnels engagés (directeurs, cadres, médecins, formateurs…), il garantit la qualité du "prendre soin" à travers les cinq principes de l’Humanitude : zéro soin de force, sans abandon de soin, respect de l’intimité et de la singularité, vivre et mourir debout (pas de personnes grabataires), ouverture de la structure sur l’extérieur (familles, bénévoles, sorties, évènements), lieu de vie – lieu d’envies (projets d’accompagnements personnalisés).

Ce label est délivré pour cinq ans par l’association Asshumevie dont les experts vérifient sur site, l’adéquation entre le "prendre soin" proposé,  et les 300 critères du manuel d’évaluation.

S’engager dans le projet de labellisation, c’est valoriser sa structure, souder les équipes, les familles et les clients autour d’une démarche exigeante et qualitative. Toutes ces structures sont accompagnées selon leurs besoins par les organismes de formation Humanitude : les Instituts Gineste-Marescotti.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.