franceinfo seniors. Les animaux de compagnie : un lien bénéfique

écouter (3min)

Les animaux de compagnie ont de réels effets bénéfiques sur les seniors car ils leur permettent de rester actifs et de se maintenir en forme.


Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les animaux aident à vivre, mais.... (VICANIS)

Les animaux améliorent le quotidien des personnes âgées, handicapées ou malades. Par exemple, la plénitude qu’apportent les chiens d’assistance aux personnes atteintes d’un trouble mental ou physique. 

Avoir la responsabilité d’un animal aide aussi  à rompre l’isolement du quotidien 

Les animaux de compagnie permettent à certaines personnes âgées de rester actives et de se maintenir en forme. Promener son chien permet à un senior d’avoir une routine et de se sociabiliser au fil de ses promenades. Les seniors aiment la compagnie d’un animal, chiens, chats et autres.

C’est le cas d’un tiers des 70-79 ans et d’un quart des plus de 80 ans. A partir de 80 ans, adopter un animal est particulièrement difficile dans les esprits. La dimension affective est telle que la crainte de son devenir lors du décès du "maître", laisse l’animal-ami sur le bord de la route.  

Une jeune start-up met en place ce qui existe chez de nos voisins belges et anglais, en proposant une solution pour assurer l’avenir de l’animal de compagnie en cas de décès. Lancée en 2021, Vicanis a pour objectif de contribuer au bien-être des seniors en facilitant la succession des animaux et en répondant à une question sociétale : la lutte contre l’isolement en profitant pleinement de la présence de son animal de compagnie. Cette solution est en quelque sorte un "contrat obsèques" pour protéger l'animal.

Que deviennent les chiens lors de la disparition de leur maître ?

Vicanis accueille et prend en charge les animaux de compagnie des seniors qui ne peuvent plus s’en occuper, dans sa résidence située à La Grange Lecomte (08090 Tournes). C’est en quelque sorte, leur nouvelle maison.

Il y a aussi, l’initiative de la SPA “Familles seniors”, qui “prête” un chien ou un chat à un senior choisi par sa mairie. Pour être éligible, le senior ne doit pas avoir d’autre animal et avoir au moins 65 ans. Une aide locale pourvoyant aux besoins de l’animal si le maître n’est pas imposable. Le but est d’aider les seniors à mieux vivre grâce à la compagnie d’un animal, sans craindre pour son devenir s’il décède ou s'il ne peut plus s’en occuper.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers franceinfo seniors

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.