franceinfo seniors. Comment aider les personnes âgées à vieillir chez elles ?

écouter (3min)

Cette année, dans son rapport sur les droits fondamentaux des personnes âgées accueillies en EHPAD, le Défenseur des droits a rappelé l’importance du libre choix du lieu de résidence des personnes âgées en perte d’autonomie.

Article rédigé par
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Comment rester chez soi le plus longtemps possible en vivant sereinement ? (KATARINA FISIACK/ ESCALCONSULTING)

Toutes les personnes âgées, même en perte d'autonomie, sont libres de leur choix de résidence. En 2021, cela a été rappelé par le Défenseur des droits dans son rapport annuel sur les droits fondamentaux des personnes âgées accueillies en EHPAD.

Comment aider les personnes âgées à vieillir chez elles ?

Choisir librement son lieu de vie suppose, pour la personne âgée en perte d’autonomie, une offre qui réponde à ses besoins :
- logement individuel, avec ou sans accompagnement par des services spécialisés,
- EHPAD,
- logements intermédiaires, tels que la colocation intergénérationnelle ou de la même génération.

Des objets connectés pour rester chez soi

Deux entités comme le géant français, Atol les Opticiens et Bluelinea, une entreprise qui propose des bouquets de services connectés pour les personnes âgées fragilisées, collaborent pour sortir cette semaine des lunettes connectées antichutes. Il faut savoir qu’en France les chutes constituent plus de 85% des accidents de la vie courante et sont la première cause de décès des personnes de plus de 65 ans.

Comment ça marche ? En cas de chute forte ou légère, la monture déclenche automatiquement une alerte auprès du service de téléassistance, disponible jour et nuit. Aucune connexion internet n’est nécessaire. Un transmetteur permet la mise en relation. Si nécessaire, les secours et les proches sont prévenus. Le bouton d'alerte de la monture peut être aussi actionné manuellement en cas de malaise sans chute. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers franceinfo seniors

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.