France Info numérique, France info

La chasse aux canulars est lancée

Facebook annonce que désormais il traquera les "fausses informations" sur le réseau.

(La fonctionnalité n'est pas encore disponible sur tous les comptes français. © REUTERS /Ognen Teofilovski)

 Faut-il y voir une réponse à la déferlante de rumeur et autres théories du complot qui ont inondé les réseaux depuis les attentats en France ? Sans doute pas, malheureusement, puisque cette idée de Facebook qui consiste à tenter de cerner les fausses informations qui circulent sur son réseau n'est pas nouvelle. Son application, par contre, est toute récente, d'ailleurs elle ne concerne pas encore la majorité des comptes français.

L'idée est simple : lorsqu'ils décideront de masquer une publication leur déplaisant, les internautes se verront proposer plusieurs choix justifiant leur décision, dont la possibilité de désigner ledit contenu comme étant "une fausse information", autrement dit un hoax en langage web, ou tout simplement un canular un peu trop bien fait, pris au premier degré par les usagers du réseau.

Cela veut-il dire que les sites parodiques tels que Le Gorafi ou Bilboquet en France (et leur illustre modèle américain The Onion) doivent s'attendre à disparaître des timelines ? Pas du tout, assure Facebook, qui promet que les sites faisant ouvertement dans la blague ne seront pas impactés. D'ailleurs, le réseau ne censurera rien, il se contentera de limiter au maximum l'exposition des contenus fréquemment signalés par les utilisateurs comme étant faux. Nous voilà rassurés.

(La fonctionnalité n'est pas encore disponible sur tous les comptes français. © REUTERS /Ognen Teofilovski)