France Info numérique, France info

Après l'horreur, le web appelle à la solidarité

Autour des hashtags #MeetParisians ou #UneBougiePourParis, les internautes veulent faire la part belle au recueillement et au partage.

(De nombreux internautes témoignent de leur soutien aux victimes en arborant une ou plusieurs bougies à leur fenêtre © Captures d'écran Twitter)

 Dès le début des attaques de ce vendredi soir, le web a répondu par la solidarité, notamment grâce au hashtag , autour duquel se rassemblaient les nombreux internautes proposant un refuge à celles et ceux qui se retrouvaient bloqués par les attentats. Au lendemain de l'horreur, c'est sur cette note, une nouvelle fois, que la journée s'est déroulée.

Outre ceux qui se sont employés à aider les proches d'éventuelles victimes à obtenir de précieuses informations (grâce à #RechercheParis , notamment), de plus en plus d'usagers des réseaux souhaitent poursuivre l'élan de solidarité d'hier en ouvrant de nouveau leurs portes, cette fois-ci aux touristes et visiteurs de la capitale. Avec , ils se proposent de les accueillir chez eux pour dîner, échanger, partager et tenter de tirer le meilleur de cette tragédie.

Autre initiative fortement partagée ce soir, suggère à ceux qui le souhaitent de placer une ou plusieurs bougies à leur fenêtre pour témoigner de leur soutien aux victimes. Sur les réseaux, l'idée a reçu les faveurs de dizaines de milliers d'internautes, et les photos ne cessent d'affluer.

Signe fort, également, de la vague de solidarité qui traverse en ce moment le web, de nombreux internautes ont modifié leur photo de profil, souvent pour arborer un dessin en passe de s'imposer comme un signe de ralliement numérique. S'inspirant du célèbre "symbole de la paix", mondialement connu, il met en scène la Tour Eiffel et est signé
, originaire de Nantes et aujourd'hui installé à Londres.

Enfin on ne compte plus les hashtags de soutien aux parisiens et à leur ville, qu'il s'agisse de  (qui ne fait pas l'unanimité, du fait de sa connotation possiblement religieuse), ou tout simplement de la devise de la capitale : "Fluctuat Nec Mergitur ", qui, traduit du latin, signifie "Il est battu par les flots mais ne coule pas ".

 

 

(De nombreux internautes témoignent de leur soutien aux victimes en arborant une ou plusieurs bougies à leur fenêtre © Captures d'écran Twitter)