franceinfo junior , France info

Pourquoi des migrants risquent-ils leur vie pour venir en Europe ?

Une quarantaine de migrants seraient morts dans le naufrage de leur bateau en Méditerranée, ce mardi. Ils sont 1.000 à avoir été secourus le même jour en Italie. Qui sont ces migrants qui risquent leur vie pour venir en Europe ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Des migrants sont débarqués du bateau Vega de la marine italienne, dans le port d'Augusta, en Sicile, lundi 4 mai © REUTERS/Antonio Parrinello)

Ce sont les 194 survivants qui le racontent. À bord de deux bateaux pneumatiques, des migrants ont tenté la traversée de la Méditerranée ces derniers jours mais une quarantaine d’entre eux auraient trouvé la mort pendant le voyage. Les rescapés ont débarqué mardi dans le port sicilien de Catane, en Italie. Ils s’ajoutent aux 5.800 migrants secourus en mer Méditerranée, au large des côtes libyennes, ce week-end. Selon les garde-côtes italiens, les passeurs augmentent la cadence des traversées, profitant de meilleures conditions météo. Certaines embarcations sont parfois abandonnées en mer, d'autres chavirent, trop chargées ou à cause de la météo parfois agitée. Ceux qui parviennent jusqu’aux côtes italiennes débarquent leur flot de migrants sur l’île de Lampedusa ou en Sicile. Ces derniers sauvetages ont eu lieu dans le cadre de la mission Triton, opération européenne de surveillance et de sauvetage. Le 23 avril dernier, suite à un naufrage causant plus de 800 morts, l’Europe a triplé les moyens alloués à cette mission. L’Italie s’attend à de nouvelles arrivées sur son territoire, environ 200.000 pour l’année 2015.

 

Qui sont ces migrants et pourquoi prennent-ils le risque de mourir en mer pour venir en Europe ? C’est ce que se demandent Lenza, Louna, Guillaume et Fady, en sixième au collège Joséphine Baker de Saint-Ouen. Pierre Henry, directeur de l’association France Terre d’asile, leur répond au micro de France Info.

À LIRE > Un migrant raconte son voyage vers l'Europe, sur le site 1jour1actu.

 

(Clemi)
 

(Des migrants sont débarqués du bateau Vega de la marine italienne, dans le port d'Augusta, en Sicile, lundi 4 mai © REUTERS/Antonio Parrinello)