franceinfo junior, France info

Les écologistes australiens auraient sauvé 750 baleines des harpons japonais

Les Sea Shepherd australiens viennent d'achever leur campagne annuelle de protection des baleines dans l'océan Austral. La chasse à la baleine, interdite par les conventions internationales, est toujours pratiquée par plusieurs pays, dont le Japon.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dimanche, les deux navires des Sea Shepherd australiens, le Bob Barker et le Steve Irwin, sont rentrés à quai en
Nouvelle-Zélande. Durant leur campagne hivernale dans l'océan Austral lancée début janvier, les "Bergers des mers" affirment avoir réussi à sauver 750 catacées des harponneurs japonais.

Interdite depuis 1994, la chasse commerciale à la baleine est toujours pratiquée par plusieurs pays, dont le Japon, qui
se retrouve pour cela poursuivi devant la Cour internationale de Justice de La Haye, le
tribunal des Nations unies.

Des pubs sur internet

Les pays qui outrepassent
cette interdiction invoquent soit une tradition, comme le Japon, soit
ils assument complètement cette chasse à des fins commerciales : on trouve même
des pubs pour la viande de baleine sur internet, notamment sur les sites de
Rakuten Group, la maison-mère japonaise de Price Minister.

En mer, chaque année, les accrochages
se multiplient en mer entre les baleiniers, japonais notamment, et les
organisations écologistes comme Greenpeace ou les Sea Shepherd australiens.
François
Chartier, chargé des questions des océans chez Greenpeace France, répond aux
questions des abonnés à Mon Quotidien , le quotidien des 10-14 ans.
Au micro : Anissa, Fabiola,
Quentin et Sami, ils ont dix ans.

 

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)