Le Vrai du Faux Junior. Le vaccin contre le Covid et la perturbation des cycles menstruels

écouter (5min)

Le Vrai du Faux Junior, c'est le nouveau rendez-vous de vérification de l'information réalisé avec des adolescents. Focus cette semaine sur les troubles du cycle menstruel imputés au vaccin contre le Sars-CoV-2

Article rédigé par
Emilie Gautreau - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Atelier "Vrai du Faux" avec la Cellule Vrai du Faux de franceinfo au collège Jules Ferry à Sainte-Geneviève-des-Bois dans l'Essonne (Collège Jules Ferry, Sainte-Geneviève-des-Bois, Essonne)

Le Vrai du Faux Junior. Le vaccin contre le Covid et la perturbation des cycles menstruels
écouter

Comment travaille un journaliste? Qu'est-ce qu'une source d'information? Comment savoir si ce qui circule sur les réseaux sociaux est vrai ou faux? Chaque semaine, avec l'aide de la Cellule Vrai du Faux de franceinfo, des adolescents s'interrogent sur des informations qui les interpellent ou leur semblent douteuses et tentent de les vérifier. Deux classes de troisième des collèges Pablo-Picasso à Montesson (Yvelines) et Jules-Ferry à Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne) ont cette semaine travaillé sur les vaccins contre le Sars-CoV-2.

"Le vaccin peut perturber les règles" : potentiellement vrai, mais ponctuel et sans gravité

Plusieurs de leurs interrogations portaient sur la possibilité de voir les cycles menstruels perturbés par le vaccin. "J'ai entendu dire que le vaccin perturbait les règles. Est-ce vrai ?" s'interrogent ainsi Leandra, Cléo et Valentina. "Je pense pouvoir vérifier cette information en demandant à certaines jeunes femmes déjà vaccinées ou alors à des médecins" poursuit Cléo." Si je pouvais vérifier cette information, je pense que j'irais voir un spécialiste, un docteur pour lui demander si cette information est vraie" renchérit Valentina. 

Franceinfo a soumis les questions de ces jeunes filles au professeur Olivier Picone, gynécologue obstétricien à l'hôpital Louis-Mourier à Colombes, président de la Fédération française des centres de diagnostic prénatal. "Il nous revient assez souvent que des femmes vaccinées auraient des perturbations des règles, que ce soit en quantité ou concernant des saignements entre les cycles. Il semble que ça arrive un petit peu plus souvent chez les femmes vaccinées que chez les autres." Olivier Picone poursuit en expliquant qu'un cycle menstruel est extrêmement complexe et que de nombreux paramètres peuvent avoir une incidence. "Une patiente qui est un peu stressée, qui a un rhume, une petite infection peut avoir des règles modifiées. Et le fait de faire un vaccin qui induit une réponse inflammatoire, qui est ce que l'on cherche puisqu'on veut une réponse immunitaire, ça peut effectivement perturber quelques cycles, un voire deux, pas plus. En tout cas, ça n'a aucun caractère de gravité, ça va rentrer dans l'ordre et il n'y a aucune raison pour que ça ait un impact sur la vie future." 

"Le vaccin aurait un impact sur la fertilité ou une grossesse future" : faux

Cléa s'interroge elle sur l'impact du vaccin à long terme: "Je me demandais si le vaccin pourrait avoir des conséquences sur l'enfant que je pourrais avoir ?"

"Il faut savoir qu'il y a des études qui ont été faites sur des animaux qui montrent qu'il n'y a aucun impact sur la fertilité, sur les spermatozoïdes ou sur l'utérus, ni à court ni à moyen terme, explique le professeur Olivier Picone. Et aucune raison que le vaccin induise des problèmes sur les enfants que vous aurez plus tard. Le vaccin une fois qu'il est injecté va induire la réponse des anticorps. Les anticorps vont persister mais le vaccin lui-même, ce qui induit la réponse immunitaire, c'est-à-dire l'ARN messager en l'occurrence, va être détruit, la protéine qui est produite par l'ARN messager va être détruite, et il ne va rester que les anticorps, comme après n'importe quelle infection, sans qu'il y ait de conséquence à moyen ou long terme"

"Les femmes vaccinées qui allaitent peuvent transmettre leurs anticorps" : vrai

Sheryne se demande quant à elle si les femmes totalement vaccinées qui allaitent leur enfant peuvent transmettre leurs anticorps.

"C'est tout à fait vrai, lui répond Olivier Picone. L'allaitement produit une protection au niveau des bébés. Cela produit des anticorps au niveau du bébé, quelle que soit l'infection. On connaît ça très bien pour d'autres vaccins, comme le vaccin contre la coqueluche ou contre la grippe. Et on sait que ces vaccins permettent de protéger les nouveaux-nés par le passage des anticorps de la mère à l'enfant. C'est également le cas pour le vaccin contre le Sars-COV-2 qui produit des anticorps. Et c'est très bien qu'il y ait des anticorps dans le lait qui soit transmis au bébé."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers franceinfo junior

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.