Cet article date de plus de dix ans.

Le gouvernement va faire voter une loi sur le mariage gay

écouter (5min)
C'était l'une des promesses de campagne de François Hollande avant l'élection présidentielle : le mariage élargi aux couples homosexuels, de même que l'adoption d'un enfant. Aujourd'hui, la loi française ne permet ni l'un ni l'autre.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

On sait depuis vendredi qu'un projet de loi sera présenté en conseil des ministres le 24 octobre prochain. Le gouvernement veut aller vite sur le mariage gay, d'autant que les Français sont aujourd'hui en grande majorité favorables au mariage entre gays (deux hommes ensemble) ou entre lesbiennes (deux femmes ensemble).
Aujourd'hui, la loi française l'interdit, de même que l'adoption d'un enfant par un couple homosexuel.
Pour le permettre, le Code civil devra être revu.

Ce texte est très attendu par les associations. Elles souhaitent que la loi aille très loin et permette aussi à un couple de femmes d'avoir recours à la procréation médicalement assistée (PMA, un "bébé éprouvette") pour avoir un enfant, comme c'est le cas en Espagne ou en Belgique par exemple.
Elles souhaitent enfin que les deux femmes ou les deux hommes soient reconnus, l'un et l'autre, comme parents de l'enfant conçu ou adopté. Ainsi, si l'un des parents décède, l'enfant restera avec son deuxième papa ou sa deuxième maman, et ne sera pas séparé du parent avec lequel il aura vécu parfois 10 ou 15 ans.
De nombreuses associations redoutent cependant d'être déçues par le projet de loi sur certains de ces points.

Pour
répondre aux juniors : le directeur de la publication de Têtu, un magazine et un
site web consacrés aux actualités des homos.
Gilles Wullus répond aux questions
de Margot (11 ans, en 6ème) et Alba (12 ans, en 5ème).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.