Cet article date de plus de quatre ans.

franceinfo junior. Pourquoi certains vaccins vont devenir obligatoires ?

écouter (5min)

Alors que le Premier ministre a annoncé que onze vaccins seront désormais obligatoires, des collégiens posent leurs questions à ce sujet au professeur François Bricaire, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Article rédigé par
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une personne reçoit un vaccin. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Mardi 4 juillet, lors de son discours de politique générale, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé qu'à partir de 2018, onze vaccins seront obligatoires pour les enfants âgés de moins de deux ans. À ce jour, seuls trois vaccins sont imposés (contre le tétanos, la diphtérie et la polio), les huit autres étant seulement recommandés (coqueluche, rougeole...). Dans la foulée, mercredi 5 juillet, la ministère de la Santé Agnès Buzyn a détaillé ce projet à la presse, comme le raconte cet article du Monde. Mi-juin, dans le journal Le Parisien, elle avait déjà annoncé réfléchir à prendre une telle mesure, afin de lutter contre des maladies infantiles. "Aujourd'hui, en France, la rougeole réapparaît. Il n'est pas tolérable que des enfants en meurent : dix sont décédés depuis 2008", avait-elle alors expliqué dans les colonnes du quotidien.

Huit questions que se posent les parents sur la vaccination

"On assiste essentiellement au retour de la rougeole, mais on craint le retour d'autres maladies si la couverture vaccinale venait à baisser, a expliqué Odile Launay, coordinatrice du groupe Vaccination et Prévention de la société française d’infectiologie, qui s'est réjouie de cette décision, jeudi 6 juillet, sur franceinfo. Aujourd'hui, on a de plus en plus de parents mais aussi de professionnels de santé qui sont réticents vis-à-vis de la vaccination."

Une décision qui ne fait pas l'unanimité

Cette décision du gouvernement ne fait en effet pas l'unanimité auprès de la population. D'après un sondage* Odoxa pour franceinfo et Le Figaro, 56 % des Français interrogés se disent opposés à la mesure annoncée par le gouvernement (*sondage réalisé par Internet sur un échantillon de 1 003 personnes). C'est ce que révèle aussi cette tribune de parents publiée par Libération, ils sont notamment inquiets de la méconnaissance des effets secondaires des vaccins ou le poids des firmes pharmaceutiques.

Pourquoi les vaccins sont obligatoires ? À quel âge on peut les commencer ? Pourquoi en faire plus qu'avant ?

Au micro de franceinfo junior, des collégiens posent leurs questions au professeur François Bricaire, chef du service des maladies infectieuses à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

En partenariat avec le magazine d'actualités pour enfants 1jour1actu et 1jour1actu.com (franceinfo junior)

Réécoutez les sujets de la semaine sur franceinfo junior

► Lundi 10 juillet, des écoliers ont posé des questions sur les incendies

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers franceinfo junior

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.