franceinfo junior. Où en est l’assainissement de la Seine pour les Jeux olympiques ?

François-Marie Didier, président du SIAAP, répond aux questions des élèves. Ils attendent avec impatience la première épreuve de triathlon olympique qui devrait se tenir dans la Seine le 30 juillet prochain.
Article rédigé par franceinfo - Solène Cressant- Cécile Ribault Caillol
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 8 min
Une épreuve test de triathlon a été organisée en août 2023 à Paris, à 12 mois de Paris 2024 (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Les Jeux Olympiques d'été à Paris approchant, des élèves en classe de CM2 à l'école Fondary à Paris s'intéressent dans cette émission, et de plus près, à la qualité de l'eau de la Seine.

Le Service public de l’assainissement francilien, le SIAAP, traite dans ses usines les eaux usées, les eaux pluviales et les eaux industrielles de l'agglomération parisienne. François-Marie Didier, président du SIAAP, répond à toutes les questions posées par les enfants :

Mazarine aimerait tout d'abord savoir si ''on est sûr que la Seine sera bien dépolluée pour les épreuves des Jeux olympiques ?''. Kylian, quant à lui veut comprendre, "pourquoi la Seine est si polluée ?".

Ignacio, pose des questions relatives aux épreuves des JO en elles-mêmes : "Est-ce que les athlètes risquent d'être malades en entrant dans la Seine ? Et quelles maladies on peut avoir si on se baigne dans la Seine ?". Et " si jamais il pleut pendant les épreuves des Jeux Olympiques, est-ce que ça va encore polluer la Seine ?", rajoute encore Kylian.

Enfin, Élisa demande à son tour : "Est-ce que ça coûte cher de dépolluer la Seine ?".

Sur cette page, réécoutez dans son intégralité cette émission sur la Seine et les J.O.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.