Cet article date de plus de huit ans.

Ariane 5 : deux ados assistent au lancement grâce à France Info junior

écouter (25min)
VIDEO ET PHOTOS | Elles avaient remporté le concours France Info junior sur la conquête spatiale : deux adolescentes sont allées à Kourou (Guyane) assister au lancement de la fusée Ariane 5. La mission VA 217 est le 58e succès consécutif du lanceur européen de satellites.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

> VOIR LE REPORTAGE PHOTO CI-DESSOUS

C'était la 72e mission d'Ariane 5, la 216e de la famille Ariane. La fusée s'est arrachée du sol, jeudi soir à 22h30 heure française, depuis le Centre spatial guyanais de Kourou.
Sous sa coiffe, deux charges utiles : ABS-2, un satellite taïwannais de télévision directe et Athena-Fidus, un satellite militaire franco-italien qui sera utilisé par les deux pays pour les opérations "projetées", c'est-à-dire en territoire étranger.

Vingt-sept minutes après son décollage dans un bruit assourdissant, Ariane place sur orbite de transfert son premier passager, ABS-2, un monstre de 6 tonnes — un lancement coûte au client la bagatelle de 25.000 dollars du kilo. Puis, cinq minutes plus tard, elle dépose son second passager, Athena-Fidus, un bijou de technologie de trois tonnes.

Fin de la mission, la 58e réussite d'affilée pour le lanceur européen.

Dans la Salle Jupiter où nous avons pris place avec Manon, 14 ans, et Manon, 17 ans, applaudissements nourris et accolades générales entre tous les ingénieurs et scientifiques qui ont contribué, depuis deux ans, à la réussite de ce lancement.

> A LIRE AUSSI : Le récit du lancement, reportage audio

Un peu plus tard, nos deux Manon retrouvent, sur la plage d'un bel hôtel de Kourou, Christian
Lardot, le COEL, chef des opération d'Arianespace, véritable patron de l'équipe
opérationnelle qui met la fusée en condition de décollage et qui procède au
lancement. 

Les questions de nos abonnées à Mon Quotidien , le quotidien des 10-14 ans, et les réponses de cet ingénieur modeste, passionné de fusées et de satellites depuis son plus jeune âge. 

> A LIRE AUSSI : Retour sur l'histoire de la famille Ariane

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.