franceinfo golf, France info

franceinfo golf. Top 100 mondial et numéro 1 français

Il a réalisé le week-end dernier sa meilleure performance dans un tournoi du grand chelem, confortant ainsi sa place de numéro un tricolore. Le très expérimenté Mike Lorenzo Vera n'attend plus qu'une victoire dans un grand tournoi de golf.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le golfeur Michael Lorenzo-Vera à l\'Open de Saint-Omer, dans le Nord.
Le golfeur Michael Lorenzo-Vera à l'Open de Saint-Omer, dans le Nord. (DIDIER CRASNAULT / MAXPPP)

Seul français engagé la semaine dernière à Bethpage, dans la grande banlieue de New York, sur l'USPGA, deuxième majeur de la saison, Mike Lorenzo Vera a terminé la première journée à la quatrième place avant de céder du terrain, puis de se redresser le dimanche, en rendant une dernière carte sous le par.

Contrairement à Tiger Woods, il est allé au bout du tournoi, pour accrocher une superbe seizième place, qui l'a propulsé au 100ème rang mondial, quasiment le meilleur classement de sa carrière. Une juste récompense pour ce travailleur acharné, qui tourne autour de la victoire depuis près de deux ans sur le Tour européen.

Il peut atteindre le Top 50

"Les statistiques du week-end prouvent qu'il peut, en continuant sur cette lancée, atteindre facilement le Top 50 mondial" explique Franck Lorenzo Vera son frère, qui fait partie de son équipe "Les statistiques prouvent, si elles étaient lissées sur la saison qu'il serait dans le top 10. C'est un excellent résultat et la preuve que le travail et la consitution de son staff sont impeccables."

Depuis deux ans et demi, Mike Lorenzo Vera s'appuie sur la cellule de six personnes qu'il a constituée autour de lui, son entraineur, l'Irlandais Justin Parsons, disciple de l'ancien technicien de Tiger Woods, son préparateur physique, Kevin Duffy qu'il partage notamment avec Jason Day et Tommy Fleetwood, la préparatrice mentale Mériem Salmi, connue pour travailler avec Teddy Riner, sans oublier son cadet ou encore un spécialiste suédois dans le traitement des données scientifiques et son frère Franck, qui assure donc le lien entre les différents acteurs. Les résultats ne se sont pas fait attendre. Le jeu de Mike Lorenzo n'est plus le même.

Son talent, travailler correctement

"Il y a beaucoup de choses qui ont évolué dans son swing, beaucoup plus de précision dans le travail, beaucoup plus de physique, ce qui permet de produire plus de puissance avec moins d'efforts fournis. Le mental et le physique ont joué un rôle très important dans son évolution, ce qui permet de supporter l'évolution dans le travail technique. La vraie évolution, c'est que c'est un garçon qui s'est professionnalisé.On ne peut pas rester sur le simple talent. Son talent maintenant, c'est de réussir à travailler correctement, beaucoup et bien."

Mike Lorenzo Vera a définitivement tourné la page de sa retrogradation, deux ans après son arrivée sur le tour Européen, il y a maintenant 10 ans. A 34 ans, il peut envisager l'avenir sereinement avec un regret toutefois. Celui de ne pas avoir fait ses choix plus tôt dans sa carrière.

Le golfeur Michael Lorenzo-Vera à l\'Open de Saint-Omer, dans le Nord.
Le golfeur Michael Lorenzo-Vera à l'Open de Saint-Omer, dans le Nord. (DIDIER CRASNAULT / MAXPPP)