Cet article date de plus de quatre ans.

franceinfo golf. Le golf cross

écouter (3min)

C’est une nouvelle discipline inventée en 2000 au pays des "All Blacks". Elle tente de se faire une place en France, en s’appuyant sur les fondamentaux du golf. Il s’agit du golf cross, à mi-chemin entre le golf et le rugby.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Balle ovale de golf cross (FABRICE RIGOBERT / RADIO FRANCE)

Pas de green, ni de bunker comme au golf, pas de parcours nécessitant la patte d’un architecte, pas de ligne des 22 mètres ni de mêlée comme au rugby. Le golf cross emprunte au golf les clubs et la balle que l’on doit envoyer vers un objectif, une balle toutefois bien particulière puisque celle-ci n’est pas ronde mais ovale.

Une balle ovale

"C’est une activité qui vient de Nouvelle-Zélande", précise Damien Aurousseau, le développeur du golf cross en France, "donc très influencée par le monde du golf et celui du rugby, et du coup l’inventeur Burton Silver a créé une balle ovale pour rendre l’activité ludique. On la pose sur un tee à chaque fois, pour qu’elle soit plus facile à jouer et qu’elle ait le même comportement qu’un ballon de rugby.

Quand on l’incline vers l’arrière et que l’on joue avec un fer très ouvert elle se soulève, alors que lorsqu’on l’incline vers l’avant elle a tendance à aller plus loin. L’objectif est une cible un peu différente qui demande de la précision puisque c’est un but, qui ressemble à un en-but de rugby, placé à un mètre du sol. Il fait 1m80 de large et 2m70 de haut."

à gauche Damien Aurousseau promoteur du Golf Cross en France. (FABRICE RIGOBERT / RADIO FRANCE)

Le premier parcours de golf cross a vu le jour en Auvergne dans le massif du Sancy il y a cinq ans, entre le Mont-Dore et Super-Besse. Le domaine du château du Faucon près de Sedan, et de Monon, près de Bazas en Gironde, accueillent deux autres terrains où l’on tape la petite balle ovale.

Une activité écoresponsable

"On peut jouer sur n’importe quel type de terrain, plus nature, plus rustique, ajoute Damien Aurousseau, on est souvent sur des par 3 ou des par 4. Les distances pourraient être les mêmes qu’au golf mais l’idée c’est de faire quelque chose de plus réduit, pour qu’un parcours puisse se jouer en deux heures, deux heures trente, on a aussi un tarif qui s’adapte à ça. Nous, on vend nos green-fees 15 euros.

Quand on investit sur un parcours de golf cross de neuf buts par exemple, on est aux alentours de 50 000 euros qui s’amortissent assez rapidement, et derrière, les charges fixes et l’entretien induit par le parcours sont limités. Pas d’entretien quotidien, on pourrait même faire comme en Nouvelle-Zélande, et c’est notre objectif, mettre des moutons sur le parcours pour remplacer les tondeuses et faire une activité très écoresponsable, sans impact sur l’environnement, c’est plus simple à mettre en place, moins onéreux en amont et aussi pendant l’exploitation."

Le golf cross peut se jouer sur herbe sur le sable et même sur la neige. Des terrains peuvent aussi être créés pour des événements ponctuels. Une façon de toucher un autre public.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.