franceinfo golf, France info

France Info golf. Le physique

Pour performer au plus haut niveau, les joueurs doivent impérativement faire attention à leur condition physique. C’est le cas du français Grégory Bourdy qui a terminé 3 ème à Shenzen en Chine la semaine dernière ou d’Alexander Lévy 2ème à l’issue du 2ème tour de l’Open de Chine hier. A l’heure d’une professionnalisation toujours plus poussée, ils multiplient les intervenants autour d’eux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
François Teissedre Dalou ostéopathe (à gauche), Olivier Léglise entraineur (au centre), Guillaume Chaubron préparateur physique (à droite)
François Teissedre Dalou ostéopathe (à gauche), Olivier Léglise entraineur (au centre), Guillaume Chaubron préparateur physique (à droite) (Fabrice Rigobert Radio France)

Envoyer une balle à 300 mètres, réaliser le même geste à la perfection du tee numéro un au 18, quatre jours de suite en tournoi, une vingtaine de semaines par an en compétition, sans compter les entraînements, six jours par semaine presque toute l’année. Pour répéter les performances, les joueurs de haut niveau n’ont plus vraiment le choix. Ils doivent étoffer leur staff.

Des chocs violents

Au Caddy et à l’entraîneur, viennent la plupart du temps s’ajouter, un kiné ostéopathe, un préparateur physique et parfois un préparateur mental. Contrairement à ce que certains peuvent penser, le golf est un sport physiquement très exigeant, confie François Teissedre Dalou : "Le golf est beaucoup plus traumatique qu’on veut le croire " explique l’ostéopathe d’Alexander Lévy, Grégory Bourdy, Rapahël Jacquelin et Romain Wattel sur le Tour Européen. "Il y a beaucoup de sollicitations des charnières, les articulations qui font des rotations comme la colonne vertébrale, que cela soit dans la partie lombaires ou dans la partie dorsale ou cervicale. Il y a beaucoup de problèmes sur les chevilles et les genoux et beaucoup de problèmes au niveau des poignets. Ils frappent très fort et il peut y avoir des chocs violents avec leur club sur le sol et il est fréquent d’avoir des pathologies de poignets qui peuvent sur une articulation aussi fine être très préjudiciables car cela conduit à l’arrêt de la compétition."

Avant le golf François Teisseidre Dalou a œuvré dans le tennis auprès de Richard Gasquet et au sein de l’équipe de France de coupe Davis. Aujourd’hui, il se déplace une dizaine de fois par an pour accompagner les joueurs sur les tournois afin d’effectuer des contrôles biomécaniques. Il travaille en étroite collaboration avec les préparateurs chargés de prévenir les pépins physiques. Pour cela les séances de musculations sont essentielles, précise Guillaume Chaubron l’ancien préparateur physique de Grégory Bourdy et Raphaël Jacquelin.

Guillaume Chaubron préparateur physique (à gauche) a travaillé avec Raphaël Jacquelin. (à droite)
Guillaume Chaubron préparateur physique (à gauche) a travaillé avec Raphaël Jacquelin. (à droite) (Fabrice Rigobert Radio France)

Prendre de la puissance

"La partie cardio est la moins importante même si on la travaille quand même car on en a besoin. On va marcher cinq heures, l’idéal c’est d’avoir un cœur qui ne va pas monter trop haut en situation de stress. On sait que si on bosse le cardio on va limiter cette donnée là et le reste du temps, c’est un gros travail de rééquilibrage musculaire, c’est prendre de la puissance. On sait que c’est force et vitesse et pour prendre de la force il faut soulever de la fonte."

Le soin apporté à la préparation est aussi primordial pour durer. Les carrières des joueurs professionnels se sont allongées avec le Senior Tour réservé aux plus de 50 ans.

François Teissedre Dalou ostéopathe (à gauche), Olivier Léglise entraineur (au centre), Guillaume Chaubron préparateur physique (à droite)
François Teissedre Dalou ostéopathe (à gauche), Olivier Léglise entraineur (au centre), Guillaume Chaubron préparateur physique (à droite) (Fabrice Rigobert Radio France)