Le Qatar se met à l'heure du Mondial : "On est garanti d'être complet pendant 15 jours", assure un Français responsable d'un hôtel à Doha

écouter (3min)

À un peu moins de sept mois du coup d'envoi de la Coupe du monde de football, l'émirat se prépare à accueillir les centaines de milliers de spectateurs venus du monde entier. L'occasion de découvrir le patrimoine historique de Doha.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La "skyline" de Doha. Le Qatar espère accueillir plus d'un million de visiteurs pour ce premier Mondial dans un pays musulman  (EMMANUEL LANGLOIS / FRANCEINFO)

De la taille de l'Ile-de-France, le Qatar espère accueillir plus d'un million de visiteurs pour ce premier Mondial de football dans un pays musulman. Sept mois avant le coup d'envoi de l'événement, Doha est toujours un chantier à ciel ouvert. Le minuscule, mais très riche émirat gazier, compte sur le retentissement planétaire de cet événement pour redorer son blason en matière de droits de l'homme ou de conditions de travail des centaines de milliers de travailleurs étrangers sur les chantiers des stades du Mondial, régulièrement dénoncés par les ONG.

À Doha, les visiteurs qui prendront le temps de s'attarder pourront découvrir des endroits authentiques derrière les gratte-ciel du front de mer, comme le Souq Waqif, selon Laurent Milliasseau, un Français, directeur de la restauration et des boissons au Alwadi Doha - MGallery Hotel Collection, un établissement de 200 chambres dans le centre-ville de Doha: "C'est la genèse de Doha. Toutes les familles qui avaient leurs petits stands dans le souq, qui vendaient des épices pour les exporter en Angleterre. Tout a commencé ici. Une fois que vous rentrez dans le souq et que vous marchez là, vous dites 'waouh ! Ca y est, je ne suis plus à Paris, je ne suis plus en Europe, je suis au Moyen-Orient'. Là, c'est vraiment un choc culturel."

Un magasin haut en couleurs du Souq Wakif. Avec ses bâtiments enduits de boue, le marché évoque une ère révolue tout en demeurant un centre névralgique, où se croisent commerce et commérages. (EMMANUEL LANGLOIS/FRANCEINFO)

Selon Laurent, la plupart des hôtels ont été réservés par l'organisation. "À l'hôtel, on voit beaucoup, beaucoup de compagnies qui ont déjà des contrats avec la FIFA, qui sont déjà là, en train de se mettre en place. Nous allons recevoir des journalistes et tout le pôle presse qui va couvrir le Mondial. On est garanti d'être complet pendant 15 jours." 

Les autorités qataries affirment que tout sera prêt à temps et si la capacité des hôtels est insuffisante à terre, elle envisage d'utiliser les cabines de bateaux de croisière amarrés au port de Doha pour loger les visiteurs, ou encore des tentes dans le désert ou des chambres chez l'habitant.

"Ils adorent le foot. Ils sont tous derrière l'achat du PSG. Vous pouvez voir des femmes qataries avec des maillots du PSG. Ils ont cette passion pour le foot, pour la France, l'Europe en général, donc ça se ressent. Ils sont très excités et je pense qu'ils sont très fiers de recevoir cet événement."

Les premiers matchs du Mondial auront donc lieu le 21 novembre prochain. Ils se répartiront entre huit stades, dont certains sont de véritables chefs-d'œuvre architecturaux. L'équipe de France de football, elle, aura à cœur de défendre son titre de championne du monde, décroché il y a quatre ans.

  (MOHAMMED DABBOUS / ANADOLU AGENCY)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.