Cet article date de plus de cinq ans.

Français du monde. Barcelone, enfant gâtée de Catalogne

écouter (3min)

Agent immobilier et consultant en mobilité internationale, Pierre-Olivier Bousquet, 38 ans, préside l’UFE Barcelone, qu’il développe fortement depuis quatre ans, et ses antennes à Tarragone et Gérone. Pour lui, l’embellie économique se confirme.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Pierre-Olivier Bousquet à Barcelone : "Une ville en travaux, c'est signe que l'économie va bien" (DR)

Pierre-Olivier Bousquet est optimiste

Son baromètre, ce sont les pelleteuses et les tractopelles : "Beaucoup d’immeubles sont en chantier ici, observe-t-il, et une ville en travaux c’est une ville dont l’économie va bien. En 2000, les gens achetaient des appartements à des tarifs déraisonnables pour les revendre ensuite. Aujourd’hui, c’est différent, on n’est plus dans la spéculation. Depuis 2008, les prix ont énormément baissé. Beaucoup d’étrangers ont acheté, souvent cash, ce qui fait rentrer des devises !" 
La Catalogne affiche sa bonne santé économique et cherche à attirer toujours plus d’étrangers fortunés. Ainsi, désormais, on peut acheter son appartement grâce à un crédit contracté en France.

Escale au jardin botanique de Barcelone (Photo Emmanuel Langlois)

Pierre-Olivier Bousquet a monté une société, "Metis Assets", associée à un cabinet juridique et fiscal. Il accompagne les investissements de ses clients dans la pierre. Né en Auvergne, le Français s’est lancé dans des études de commerce à Paris avant d’entamer sa vie professionnelle dans la communication à Los Angeles, puis comme entrepreneur dans l’outsourcing entre Paris et Shanghai, jusqu’à son installation à Barcelone en 2008. En plus de l’UFE, il est conseiller consulaire.

L'escalier de Cosmo Caixa, l'incroyable musée des sciences de Barcelone (4 euros l'entrée seulement ! ) (Photo Emmanuel Langlois)

Ateliers de mentoring

Le Français soutient les réformes lancées par Mariano Rajoy sur la flexibilité du travail : "Ça a permis de redynamiser l’économie. Les offres d’emploi qui nous arrivent à l’UFE ont augmenté de 30%. On reçoit beaucoup de chefs d’entreprise français qui veulent délocaliser leur société ici parce que le coût du travail a encore baissé. Les postes proposés sont plus qualitatifs." 

En Catalogne, c’est le tourisme et le secteur des services qui tirent l’économie vers le haut. L’UFE Barcelone a lancé un service emploi et organise des salons dans les salons des hôtels du groupe Accor. "L’idée est de faire se rencontrer, sur une demi-journée, des sociétés et des candidats à un job, sur des thèmes comme la gestion de carrière des seniors, explique Pierre-Olivier Bousquet. C’est le principe du “mentoring” : on a monté une trentaine de binômes avec d’un côté des dirigeants et chefs d’entreprise, et de l’autre des demandeurs d’emploi. Ils leur ont ouvert leurs carnets d’adresses, comme on fait entre amis."

La façade de la basilique de la " Sagrada Familia ", la plus emblématique des constructions de Gaudi, toujours en chantier (Photo Emmanuel Langlois)

Un coach était là aussi, ainsi qu’une traductrice pour aider les visiteurs à adapter leur CV à l’espagnole. Dès le premier salon, l’UFE a reçu 800 visiteurs. Preuve que l’événement répond à une réelle demande. Le Français est aussi à l’initiative du Plan Centenaire pour anticiper les besoins des Français de plus en plus nombreux qui prennent leur retraite en Espagne. Il s’agit d’un partenariat avec une société de Barcelone spécialisée dans la gestion de la dépendance à la maison et en résidence, pour avoir des conditions financières préférentielles ainsi que des services adaptés aux besoins des Français.

Lui écrire

Détail du balcon du parc Güell, autre chef-d'oeuvre de Gaudi à Barcelone, construit de 1900 à 1914. Il figure désormais sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO. (Photo Emmanuel Langlois)

Aller plus loin

> Retrouvez ce portrait dans la Voix de France, le magazine de l'UFE

> Séjournez au nouvel hôtel Ibis Styles Barcelona City Bogatell, en plein coeur de Barcelone. Les chambres sont modernes, confortables et design, elles vous proposent un cadre inspiré de la Méditerranée. Savourez en-cas et tapas au bar ou sur la terrasse couverte, ou détendez-vous autour de la piscine avec vue sur la mer. Profitez de la plage à seulement 12 minutes à pied ou baladez-vous jusqu'à la marina du Port Olympique. Visitez le centre culturel emblématique de Barcelone, à seulement une station de métro.

Détail d'une chambre de l'hôtel Ibis Styles Barcelona City Bogatell (Photo Emmanuel Langlois)

> Préparer son voyage à Barcelone avec l'Office de tourisme de Catalogne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.