Dubaï en haut de l'affiche...pour les affaires

écouter (3min)

Les entrepreneurs étrangers plébiscitent l’émirat pour son environnement des affaires, très favorable. Jusqu’au 31 mars, date de la fin de l'Expo universelle, les projecteurs sont d’ailleurs braqués sur Dubaï, où l'entrepreneur français Olivier Crespin a trouvé son bonheur.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Dubaï a ouvert son Expo universelle 2020 le 30 septembre 2021, avec une cérémonie impressionnante de lumières et de feux d'artifice. (KARIM SAHIB / AFP)

Ne leur parlez plus de Hong Kong ou de la Californie. Olivier Crespin n’y va pas par quatre chemins : "Dubaï, c’est l’emplacement parfait pour faire du business !" Le Français a fondé, il y a trois ans, la première banque 100% digitale de l’Émirat. Après s’être lancé tout seul dans l’aventure, il emploie aujourd’hui 120 personnes. Olivier Crespin annonce avoir déjà investi 4 à 500 millions de dollars.

"L’avantage de Dubaï, c’est sa position géographique, explique-t-il. Ce n’est pas difficile d’attirer les très gros talents. On a beaucoup de soutien ici en tant qu’entrepreneur." 

Olivier Crespin

à franceinfo

Dubaï a ouvert son Expo 2020 le 30 septembre 2021 avec une cérémonie impressionnante de lumières et de feux d'artifice. Ici le pavillon français.  (GIUSEPPE CACACE / AFP)

Les organisateurs tablent sur 70% de visiteurs en provenance de l'étranger pendant les six mois que dure l'Exposition universelle. Même s'il est impossible de connaître avec précision leur nombre, environ 30.000 Français résident aux Émirats arabes unis. C'est la plus grande communauté tricolore dans le Golfe.

Dans ce pays, le climat des affaires est aussi l'un des plus favorables de la région. La fiscalité est quasi nulle, il n’y a pas d’impôt sur les sociétés et la TVA ne s’élève qu’à 5% et 0% dans les zones franches.

Contrairement à l'émirat voisin d'Abu Dhabi, Dubaï ne dispose pas de ressources pétrolières très abondantes. Par nécessité, les autorités de la cité-Etat ont donc investi très tôt pour se doter d'autres sources de revenus. Le tourisme est l'un des piliers de cette stratégie puisqu'il représente 16% du PIB.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.