Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous … l’Opep

Alors que les cours du pétrole ont chuté après la décision de l’Opep de maintenir sa production, France Info revient sur l’histoire de cette organisation.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Champs de pétrole en Arabie Saoudite©MAXPPP)

L’Organisation des pays exportateurs de pétrole a été créée en 1960 à Bagdad par cinq pays qui en avait assez de voir les cours baisser. Ces cinq pays fondateurs étaient l’Iran, l’Irak, l’Arabie Saoudite, le Koweït et le Venezuela. Le siège de l’Opep est installé à Vienne en Autriche.

Pétrole avant 1960

En 1960, le baril tournait autour de deux dollars, alors qu’aujourd’hui, il oscille autour de 70 dollar (il a pu monter à 130-140 dollar il y a quelques années. Ce sont les grandes compagnies pétrolières occidentales qui faisaient la loi et maintenaient les prix bas. Avec la création de l’Opep, ces cinq pays du sud vont s’émanciper.

Mise en place de l’Opep

Dans les années 60, d’autres pays rejoignent l’OPEP, notamment des pays du Golfe mais aussi la Libye, l’Algérie, l’Indonésie. Leur fonctionnement est le suivant : les membres de l’Opep se coordonnent en fixant des quotas de production. De ce fait, ils ont la main sur les prix. Schématiquement, pour faire monter les prix, ou pour les maintenir, ils décident de produire moins de pétrole, pour que l’offre soit plus rare.

Chocs pétroliers

Ce mécanisme sera révélera de manière spéculaire en 1973 lors du premier choc pétrolier.

Cette année-là, lors la guerre du Kippour, les occidentaux soutiennent Israël.. Les pays de l’Opep, majoritairement arabes, décident un embargo pendant plusieurs mois. Les cours du pétrole sont multipliés par quatre en seulement trois mois. Et les hausses se poursuivront après l’embargo. La révolution iranienne et la guerre Iran-Irak en 1979 et 1980 produiront le 2e choc pétrolier.

L’Opep aujourd’hui

En 2013, c’était 40% de la production mondiale, car dans l’Opep, on ne trouve pas les Etats-Unis, ni la Russie, la Chine, le Canada, des poids-lourds du marché. En revanche les pays de l’Opep possèdent toujours les trois quarts des réserves mondiales.

Vendredi, les pays de l’Opep n’ont pas baissé leur production, malgré la chute des cours. Ils n’ont pas fait remonter les prix, bien au contraire. Mais dans un certain sens, cela arrange les pays du golfe car avec un prix du baril sous les 70 dollars, il devient moins rentable de produire du pétrole de schiste aux Etats-Unis, grand concurrent de l‘Opep.

(Champs de pétrole en Arabie Saoudite©MAXPPP)