Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... le théâtre en France

Les Molières 2016, c'était ce lundi soir. Catherine Frot, Fabrice Luchini, Charles Berling, "Les cavaliers", "Seuls en scène" ont été récompensés sur France 2.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(illustration prétexte © Fotolia)

Public ou privé, le théâtre en France c'est entre six et sept millions de spectateurs chaque année. Et pourtant selon différentes enquêtes, le théâtre est encore perçu comme un spectacle inabordable ou intimidant pour une grande partie de la population. Quatre Français de plus de quinze ans sur dix n’ont jamais assisté à aucune représentation professionnelle. Même si l'évolution est positive la fréquentation du théâtre garde donc un caractère exceptionnel.

Le théâtre public

Ce sont d'abord les quatre théâtres nationaux consacrés : la Comédie française, le Théâtre national de La Colline, l’Odéon Théâtre de l’Europe et le Théâtre National de Strasbourg. Le Théâtre National de Chaillot est lui consacré à la danse. Ce sont des établissements publics entièrement financés par l’Etat en dehors des ventes de billet. Ces quatre théâtres coûtent un peu plus de 50 millions d'euros à l'Etat. Ces théâtres nationaux ont attiré plus de 625.000 spectateurs lors de la saison 2014-2015. Les 39 centres dramatiques nationaux et régionaux sont eux cofinancées par l’Etat et les collectivités territoriales. Il y a également plus de 60 scènes nationales qui proposent du théâtre mais qui n'y sont pas exclusivement consacrés. Les scènes nationales sont les héritières directes des anciennes maisons de la culture créées dans les années 60. Il y aussi des théâtres municipaux dans la plupart des villes de moyenne importance. Beaucoup de ces théâtres sont donnés en concession à des tourneurs et n’ont pas de programmation propre. Il faut aussi compter sur les plus de 800 compagnies indépendantes avec ou sans lieu fixe et qui bénéficient de subvention publiques.

Le théâtre privé 

Le théâtre privé a longtemps été seul avant l'essor du Théâtre Subventionné depuis la Libération. IL y a 50 théâtres privés regroupés au sein d’une association : sans subvention directe mais accompagnés dans leurs projets au sein d’un fonds de soutien financé par l’Etat et la Ville de Paris. Ils sont tous parisiens sauf le théâtre de la Tête d’or à Lyon. Le budget moyen d’un spectacle produit par les théâtres privés est de 700.000 €

Les recettes annuelles de billetterie de ces théâtres privés représentent plus de 150 millions d’euros. Quatre millions de spectateurs ont assisté en 2014 à des spectacles dans les théâtres privés parisiens.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous sont à retrouver ici

(illustration prétexte © Fotolia)