Cet article date de plus de sept ans.

Expliquez-nous ... la pollution à Paris

écouter (453605min)
La maire de Paris Anne Hidalgo veut interdire les camions et autocars les plus polluants dans la capitale dès juillet 2015. Quelle est la situation de la pollution à Paris ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Pollution sur les Champs-Elysées à Paris©MAXPPP)

L’étude de la pollution à Paris révèle à la fois des chiffres encourageants et inquiétants.

Chiffres encourageants

La pollution atmosphérique dans Paris a nettement baissé entre 2002 et 2012 sur les deux plus gros polluants, les particules (PM10) et le dioxyde d'azote, selon une étude d'Airparif sortie en juillet 2013. Les émissions de particules ont baissé de 35% et celles de dioxyde d'azote de 30%. Pour faire simple, ces polluants sont émis en premier lieu par le trafic automobile, le chauffage et l'industrie. A noter que les émissions de CO2 ont aussi reculé de 13%.   

Explications

Ces baisses s’expliquent essentiellement de deux manières.  D’abord, l'amélioration de la qualité de l'air sur toute la région Ile-de-France grâce aux actions contre la pollution menées au niveau national et même européen. Et puis, la politique de la municipalité de Paris pour faire reculer la circulation routière. Le trafic s'est contracté de 25% dans la capitale sur 10 ans. Cela dit, les effets bénéfiques de cette baisse ont été amoindris par la hausse très forte du nombre de diesels dans le parc automobile parisien.

Chiffres inquiétants

En Ile-de-France, 1,4 million de personnes respirent un air qui dépasse la norme européenne sur les particules PM10. (50 microgrammes par m3, plus de 35 jours par an).

Et parmi ces franciliens, on trouve 900.000 parisiens, soit  40% de la population de la capitale.  

Périph'

Les plus exposés sont ceux qui vivent près des grands axes de circulation, particulièrement le périphérique.100.000 personnes sont installées à moins de 100 mètres du périphérique. Sans compter qu'à proximité immédiate du périph, il y a aussi 20 crèches, 56 établissements scolaires (écoles, collèges et lycées), 2 hôpitaux (Bichat et Robert Debré) et 27 stades ou centres sportifs.  

La concentration de polluant, c'est à dire l'air que l'on respire, reste forte. Car si les émissions sont en nette baisse, la concentration de polluants a beaucoup moins reculé. Il ne fait pas oublier que près de 70% des polluants respirés en Ile-de-France viennent de l'extérieur de la région.

Toutes les vidéos d'Expliquez-nous c'est ICI

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.