Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... La peste porcine africaine

Alors que les pouvoirs publics s'organisent, en France et en Belgique, pour éviter une propagation de la peste porcine africaine, focus de franceinfo sur cette maladie et les raisons pour lesquelles elle préoccupe les éleveurs. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La peste porcine africaine est une maladie pour laquelle il n\'existe ni vaccin ni traitement.
La peste porcine africaine est une maladie pour laquelle il n'existe ni vaccin ni traitement. (MARTINE BRÉSON / FRANCE-BLEU 107.1)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Une maladie qui s'étend rapidement

La peste porcine actuelle, dite peste porcine africaine -distincte de la peste porcine classique- est une maladie virale qui touche les porcs, les sangliers -de manière générale les porcins.

Le virus, comme son nom l'indique, est originaire d'Afrique où d'importantes épidémies ont été déclarées à plusieurs reprises. Il est apparu il y a une dizaine d'années en Géorgie, puis en Russie et en Europe de l'Est -notamment en Pologne. Des cas sont détectés depuis l'été dernier en Chine, premier éleveur mondial de porcs, ainsi, depuis l'automne, qu'en Belgique et depuis deux semaines près de la frontière franco-belge. Il y a à l'heure actuelle des cas d'infection dans neuf pays de l'Union Européenne.

Une maladie non transmissible à l'homme mais très contagieuse et mortelle pour porcs et sangliers

La maladie n'est pas transmissible à l'homme. Elle ne menace pas la santé humaine -y compris si on mange de la charcuterie contaminée. Elle est en revanche très contagieuse, avec un très fort taux de mortalité, pour les porcs et les sangliers

Quels sont les symptômes? Comment se transmet la maladie?

Dans sa forme aigüe, la maladie peut donner une fièvre hémorragique et entraîner la mort de l'animal en deux à dix jours. Les éleveurs doivent s'inquiéter si leurs porcs ont moins d'appétit, une très grosse fièvre, des rougeurs sur les oreilles, les pattes, l'abdomen, des hemorragies, ou s'ils constatent un taux de mortalité soudain et elevé.

La maladie peut se transmettre par contact d'un animal à l'autre, parce qu'un porc va manger des déchets alimentaires contenant de la viande (de porc ou sanglier) contaminée. La maladie peut aussi être transmise par des tiques, dans des locaux contaminés ou par contact avec du matériel ou des véhicules utilisés dans des zones où le virus est présent.

Comment enrayer la maladie?

Il n'existe pas aujourd'hui de traitement ni de vaccin. Le virus est très résistant, se propage vite. Ce que redoutent donc les éleveurs, c'est une propagation générale qui destabiliserait la filière et aurait de lourdes conséquences économiques.

Si un élevage est touché, il y a tentative d'éradication immédiate, abattage total du cheptel, désinfection, mise en place d'un périmètre de sécurité et contrôle de tout ce qui entre et sort de l'exploitaiton.

Quelles mesures sont mises en place en France pour éviter une propagation venue de Belgique?

Une zone appelée "zone blanche de dépeuplement" est mise en place à la frontière avec la Belgique, près des lieux où ont été découverts les derniers cas. Cette zone fait 141 km2. Elle longe les départements de la Meuse et des Ardennes. Une clôture est en train d'être mise en place sur un peu plus de 43 kms en Meurthe-et-Moselle.

Dans toute cette zone, 500 à 600 sangliers seront abattus et les chasseurs subventionnés par l'Etat à hauteur de 100 euros par animal abattu, avec l'appui logistique de l'armée.

Mise en place d\'une zone blanche pour éviter l\'arrivée de la peste porcine africaine en France
Mise en place d'une zone blanche pour éviter l'arrivée de la peste porcine africaine en France (AFP)

La peste porcine africaine est une maladie pour laquelle il n\'existe ni vaccin ni traitement.
La peste porcine africaine est une maladie pour laquelle il n'existe ni vaccin ni traitement. (MARTINE BRÉSON / FRANCE-BLEU 107.1)