Expliquez-nous, France info

Expliquez nous .... la City

Manuel Valls a affirmé lundi à la City de Londres que son gouvernement était "pro-business". France Info vous explique ce qu’est la City.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(La City à Londres et le "cornichon" de Norman Foster©REUTERS)

La City est la deuxième plus grosse place financière au monde. Elle a été leader pendant une grande partie des années 2000 avant de céder sa place à New-York, début 2014.

Le Londres historique

La City, c'est d‘abord le cœur historique de Londres sur la rive gauche de la Tamise. Il y a 2.000 ans se trouvait sur ce territoire la cité romaine de Londinium. Sur 3 km2 seulement, la City est une ville dans la ville. Elle possède son drapeau et sa police. Sur son territoire se trouvent des monuments aussi connus que la Tour de Londres, la Cathédrale Saint-Paul, mais aussi toute une série de buildings d'affaires ultramodernes, comme le fameux "cornichon" de l'architecte Norman Foster.

Quartier d'affaire

On a tous présent à l’esprit cette image de flots de businessmen qui marchent mallette à la main vers leur bureau mallette à la main en sortant par exemple d'une station de métro qui s'appelle Bank. Ca ne s'invente pas.

Car dans la City se trouve la Banque d'Angleterre, 500 grandes banques privées, la bourse de Londres, des compagnies d'assurance, de grands groupes. Au total, 15.000 entreprises y sont installées et 400.000 personnes y travaillent tous les jours.

Puissance économique

La City produit 10%  du PIB britannique. Cela fait des siècles qu’elle domine l'économie du pays, mais la City a pris un énorme essor au milieu des années 80 quand Margaret Thatcher a complètement libéralisé la finance de son pays. Lors de ce "big bang", la City a explosé. La fiscalité y est particulièrement attirante et on peut parler de paradis fiscal. 20% des actifs mondiaux sont gérés à Londres.

Questions pour l’avenir

Mais la crise financière de 2008-2009 a fragilisé la City. La crise en elle-même a fait du mal. Et dans la foulée de cette crise, les autorités européennes ont voulu plus de régulation dans la finance, avec notamment un plafonnement des bonus des traders. Cela pèse sur les dizaines de milliers de golden boys londoniens. De plus, quelques scandales à la City ont terni son image. Enfin, notre monde bascule depuis une dizaine d'années vers l'Asie. Si la City est encore la deuxième place financière mondiale, Hong-Kong et Singapour se trouvent juste derrière.

(La City à Londres et le "cornichon" de Norman Foster©REUTERS)