Expliquez-nous, France info

Expliquez-nous... L'Orient Express

Alors que le grand public est invité aujourd'hui, gare de l'Est à Paris, à monter à bord de "l'Orient Express", focus de franceinfo sur ce train mythique. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
A l\'intérieur d\'une voiture-restaurant de l\'Orient-Express exposée à la Gare de l\'Est à Paris, le 13 mai 2019
A l'intérieur d'une voiture-restaurant de l'Orient-Express exposée à la Gare de l'Est à Paris, le 13 mai 2019 (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Parmi tout ce qu'évoque l'Orient Express, il y a le "Crime de l'Orient Express" roman d'Agatha Christie, adapté au cinéma en 1974 entre autres.

Une idée importée des Etats-Unis

Les origines de ce train mythique, source d'inspiration littéraire et cinématographique, sont à chercher des deux côtés de l'Atlantique. A l'origine de ce qui s'appelait au départ l'Express d'Orient, il y a un homme, un ingénieur belge, Georges Nagelmackers. On est à la fin du XIXème siècle. Cet entrepreneur revient d'un séjour aux Etats-Unis (où sa famille l'a envoyé pour éviter qu'il ne se marie avec sa cousine). Il revient avec une idée: créer, en Europe, l'équivalent des trains de nuit, des "sleeping-cars" américains mis en place par George Pullman. Créer des wagons-lits (l'expression, le concept nous vient de cet ingénieur belge).

Le projet, interrompu par la guerre franco-prussienne de 1870, est relancé ensuite et aboutit, avec le soutien du roi des Belges, Leopold II, à une ligne Paris-Vienne, puis Paris-Berlin.

En 1872 est fondée la Compagnie internationale des wagons-lits, mais Georges Nagelmakers veut aller plus loin: jusqu'à l'Empire Ottoman, jusqu'à Constantinople.

Un voyage inaugural en 1883

Le tout premier voyage a lieu le 5 juin 1883. L'inauguration officielle du train le 4 octobre de la même année, au départ de la Gare de Strasbourg (ancien nom de la gare de l'Est à Paris). Le trajet Paris-Constantinople dure moins de quatre jours et quatre nuits. A bord: des personnalités politiques, des artistes, beaucoup de journalistes...

Année après année, le train attire les célébrités: Josephine Baker, Marlene Dietrich, Coco Chanel, Jean Cocteau, Albert Einstein, Lawrence d'Arabie, Mata Hari...

On s'y montre, on rivalise d'élégance dans un palace mobile, de style art nouveau - art déco: plafonds en cuir repoussé de Cordoue, panneaux Lalique, murs avec tapisseries des Gobelins, argenterie et carafes en cristal sur les tables... On y déguste des plats inspirés des pays traversés. On y dort donc. On s'y séduit aussi. Le style Orient Express, l'atmosphère du train inspireront même un décor d'une maison close parisienne des années 1930.

L'Orient Express: péripéties et événements historiques

L'Orient Express sera interrompu par une tempête de neige, par la Première guerre mondiale. L'armistice sera ensuite signée à Rethondes le 11 novembre 1918 dans un wagon-restaurant du train.

Plus tard, durant la Guerre froide, le train sera le seul à pouvoir franchir le rideau de fer.

Concurrencé par l'avion, vieillissant, l'Orient Express -ou du moins sa liaison Paris -Istanbul- s'arrêtera définitivement en mai 1977.

Tout récemment, un historien, Arthur Mettetal, parti en quête des voitures de l'Orient Express, les a retrouvées à la frontière entre la Pologne et la Biélorussie. Reste à savoir si ces voitures rouleront à nouveau un jour.

A l\'intérieur d\'une voiture-restaurant de l\'Orient-Express exposée à la Gare de l\'Est à Paris, le 13 mai 2019
A l'intérieur d'une voiture-restaurant de l'Orient-Express exposée à la Gare de l'Est à Paris, le 13 mai 2019 (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)