En un mot, France info

En un mot. Au cul des camions, à 80, pas un de plus

Le mot de l'actu du jour est vitesse. Cela n'aura échappé à personne. Surtout pas à Nathalie Bourrus.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un panneau de limitation de vitesse à 80 km/h en Rhône-Alpes.
Un panneau de limitation de vitesse à 80 km/h en Rhône-Alpes. (STÉPHANE MARC / MAXPPP)

Ce sera 80. Vous roulerez à 80 kilomètres par heure, mesdames et messieurs. Derrière les camions. Bonne chance. Et remiserez dans vos boites à gants, le plaisir et la folie de la vitesse.

Le mot du jour est donc vitesse. Mot qui vient de Vistece, qui signifie "agilité"; "habileté", "vélocité". Roulons donc avec vélocité. Comme c’est chic. Ce sera donc chic... et moins choc, paraît-il. À vous, les humains, remettez votre ambition suprême (allez toujours plus vite) dans vos poches (ou dans vos boîtes à gants). Car la vitesse, oui, est sans doute la chose qui fait courir le monde. Des auteurs ont fort bien décrit ce phénomène, vissé parfois en bas de la ceinture de ces messieurs : plus tu vas vite, plus tu es fort. D’où les expressions, comme : "gagner du temps", "tu perds ton temps", "le temps c’est de l’argent".

Le précepte de la vitesse qui rend meilleur

Si tu ne vas pas assez vite, tu ne gagnes pas assez d’argent, paraît-il. Parce qu'aller vite, c’est savoir dépasser son voisin, savoir être fort. Et donc : gagner plus. Et si tu ne vas pas assez vite, ben tu ne gagnes pas assez d’argent. Et au final, tu perds ton temps. Attention, je n’ai pas dit que j’étais d’accord, avec cette endurance d’ordre capitaliste. Mais disons qu’on a vécu longtemps avec ce précepte de la vitesse qui te rendrait meilleur en tout. En gros, il fallait ne pas être Tibétain. Ou Suisse. Et la route en faisait partie : grosse bagnole, grosse vitesse… et fatalement, gros argent pour se payer nouvelle grosse bagnole. On nous dit que, ça a changé. Ah bon ? Oui, les bagnoles sont mieux faites, moins chères, plus travaillées, étudiées scientifiquement.

À Las Vegas en ce moment, au grand salon high-tech, on nous présente des voitures hallucinantes. La voiture qui ne se conduit pas, comme c’est chic. Et, paraît-il, moins choc. Car à l’intérieur, Big brother te scrute et va te dénoncer. Je parle de la voiture dotée de biocapteurs. Elle sait si tu as trop chaud, ou trop froid. Elle sait si tu es éveillé ou prêt à te prendre un platane (bon, il n'y aura plus de platane quand elle sera en service : ils seront tous morts, hein). Donc, elle sait si tu vas te planter grave et, du coup, elle te diffuse une odeur de café pour te réveiller (un peu n’importe quoi là). En revanche, si tu regardes tes mails non-stop, elle ne te dit rien. Ah ben, c’est normal, tu ne conduis pas. Tu bosses donc. Et comme tu bosses, tu vas pouvoir gagner plein d’argent. Tu seras o-pé-ra-tio-nnel non-stop ! Et tu pourras t’acheter quoi ? Plein de bagnoles.

En un mot : la vitesse est une histoire de mecs. Enfin moi, en tout cas, je n’ai rien compris.

Un panneau de limitation de vitesse à 80 km/h en Rhône-Alpes.
Un panneau de limitation de vitesse à 80 km/h en Rhône-Alpes. (STÉPHANE MARC / MAXPPP)