En route vers Paris 2024. Une soirée à l'Elysée

écouter (3min)

Cécilia Berder, membre de l'équipe de France d'escrime, fait le tour de l'actualité olympique et paralympique en vue des Jeux de Paris en 2024.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
La médaille olympique de Tokyo continue son tour de France jusqu'à l'Elysée. (CECILIA BERDER / FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Cette semaine, on se met sur son 31 à l'occasion de la cérémonie d'accueil des médaillés olympiques et paralympiques qui a eu lieu lundi 13 septembre, à l'Elysée.

C'était un grand moment pour moi. De l'entrée dans la cour de l'Elysée avec le célèbre bruit des graviers sous nos pas, aux crépitements des photographes un peu plus loin sur la droite, à l'entrée dans le majestueux Palais avec le parquet qui grince et la belle hauteur sous plafond, j'en ai pris plein les yeux.

Cette cérémonie permet aussi de retrouver les collègues sportifs des autres disciplines olympiques et paralympiques. Habituellement, on a plutôt tendance à se croiser rapidement entre deux gymnases. Se retrouver autrement qu'en survêtement et échanger sur les derniers résultats nous change forcément de notre quotidien.

L'ambiance est conviviale

Lundi 13 septembre 2021. Arrivée a la réception des médaillés olympiques et paralympiques aux Jeux de Tokyo 2021 pour un hommage au Palais de l'Elysee. Teddy Riner, judoka francais, parle avec la presse. (XOSE BOUZAS / HANS LUCAS / AFP)

Tout le monde est élégant. Certains chambrent même sur les tenues. On nous avait demandé de mettre un polo et une veste de la dotation olympique. D'autres athlètes sont arrivés en costume. Entre le basketteur Nicolas Batum en polo, et Teddy Riner en costume-cravate... ça se charrie gentiment !

Le discours du président de la République a duré 45 minutes. Il nous est apparu très fier des résultats. Il a pris le temps de citer en détail une grande majorité des performances. Il a même précisé avec humour que les athlètes paralympiques avec leurs 54 médailles avaient bien écrasé les olympiens et leurs 33 médailles.

Certains montages vidéos sur les réseaux sociaux laissent à penser qu'ils nous a réprimandés, mais avec les collègues de l'équipe de France avec qui j'ai pu échanger, nous ne sommes pas de cet avis. Durant les trois quarts du discours, il a félicité chacun d'entre nous. Il a par la suite montré une grande ambition pour le sport français à Paris en 2024. Son objectif consiste à intégrer le top 5 olympique et paralympique. A Tokyo, nous avons terminé à la 8e place pour les Jeux olympiques et à la 14e place pour les Jeux paralympiques.

Une nouvelle médaille dans la collection

J'ai reçu de la part du Premier ministre, Jean Castex, la médaille de Chevalier de l'ordre national du Mérite. Les médaillés d'or ont reçu de la part du président de la République, la Légion d'honneur. C'était très émouvant, on aura tous pris le temps de savourer une telle récompense dans un tel endroit.

En fin de remise de la décoration, une photo de famille a rassemblé tous les médaillés. Puis, nous avons pu retrouver nos proches pour un cocktail dans le jardin de l'Elysée. Chaque athlète pouvait inviter deux personnes. Aux côtés de mon frère et de mon conjoint, l'envie de courir à travers les jardins ou de visiter l'Elysée dans son intégralité était très grande, mais même pour des tous récents chevaliers, ce Palais reste très bien gardé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En route vers Paris 2024

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.