En randonnée avec vous. Dans le refuge de Furfande, dans les Hautes-Alpes, à 2 300 mètres d'altitude

écouter (3min)

Cet été, franceinfo vous emmène sur les chemins de randonnée partout en France. Cette semaine, on vous emmène dans le parc naturel régional du Queyras, dans les Hautes-Alpes. Après la découverte de Saint-Véran, des sentiers du GR58 et du col de Furfande, direction le refuge de Furfande à 2 300 mètres d'altitude.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Près du refuge de Furfande dans les Hautes-Alpes. (VALENTIN DUNATE / RADIO FRANCE)

Dans les Hautes-Alpes se trouve le refuse de Furfande, à 2 300 mètres d'altitude. Après une grosse journée de marche, c'est un bonheur pour les randonneurs de trouver ce refuge au milieu des alpages. "On commence la saison début juin et on finit fin septembre. On est ici 24h sur 24, on descend juste pour faire des courses et en général, c'est la pire journée de la semaine", raconte Hugo Putelat, propriétaire du refuge.

Plus il y a de monde, plus on est content, les gens sont heureux de s'échapper un peu de la ville et de ce stress Covid.

Hugo Putelat

Les courageux marcheurs arrivent au refuge en fin de journée. Ici, on peut dormir, mais également manger matin, midi et soir. Au menu : soupe de légumes frais comme tous les soirs, colombo de porc et pâtes, fromages du coin et gâteau poire-chocolat.

Après le repas du soir, les randonneurs ne font pas long feu, à 20h30 au lit.  L'avantage ici, c'est qu'on peut dormir en chambre, en dortoir ou sous une tente. C'est le choix qu'a fait Stéphanie, 52 ans, qui vient de Lille. "La nuit dernière, on était en refuge en dortoir et on s'est dit qu'on voulait profiter au maximum de la nature. Ce soir, c'est les étoiles. C'est vraiment le maximum. Les bruits de la nature, surtout les marmottes, etc., on voulait vraiment être au milieu de la nature."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En randonnée avec vous

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.