En direct du monde. Pour retourner à l'école, les jeunes Cubains doivent se faire vacciner

écouter (3min)

Les adolescents cubains de 12 à 18 ans sont vaccinés en ce moment, puis ce sera au tour des enfants dès 2 ans à partir du 15 septembre.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Un adolescent de 13 ans reçoit le vaccin Soberana Plus à l'hôpital Juan Manuel Marquez de La Havane à Cuba le 24 août 2021. (ADALBERTO ROQUE / AFP)

L'épidémie de Covid-19 fait rage actuellement à Cuba avec déjà plus de 5 500 décès. On compte près de 9 000 nouveaux cas par jour, un chiffre qui ne diminue pas tandis que les hôpitaux sont saturés. Dans ce contexte, le pays a préféré retarder la rentrée des classes, qui n’est pas prévue avant la mi-novembre. Pour que les enfants puissent reprendre le chemin de l'école en toute sécurité, le gouvernement cubain a décidé de commencer à les vacciner depuis le 3 septembre.

Certaines écoles, fermées aux élèves, ont ainsi été transformées en centres de vaccination pour les plus jeunes. Les adolescents de 12 à 18 ans sont vaccinés les premiers, puis à partir du 15 septembre ce sera au tour des plus petits, dès 2 ans. Cuba veut aller vite et devenir le premier pays à vacciner tous ses enfants. Les autorités prévoient que ce sera chose faite d’ici la mi-novembre, alors que Cuba est en retard sur ses prévisions d’immunisation : seule 35% de la population est pleinement vaccinée pour l’instant.

Un moyen pour retrouver une vie normale plus rapidement ?

Contrairement à la France, la vaccination ne fait pas débat à Cuba et la population a confiance dans les vaccins Abdala et Soberana, qui ont été développés dans les laboratoires d’Etat et approuvés par les autorités de santé pour un usage d’urgence sur toute la population. Les Cubains sont donc globalement favorables à la vaccination des plus jeunes, d'autant que certains espèrent que cela permettra un retour plus rapide à une vie normale.

Cette vie normale, les enfants en ont été privés depuis des mois puisqu'ils ne vont plus à l’école depuis mars 2020. Les établissements scolaires ont été rouverts quelques semaines seulement à la fin de l’année dernière mais refermés aussitôt avec la recrudescence des cas de Covid. En attendant de pouvoir organiser une vraie rentrée, le ministère de l’Education a mis en place des cours à la télévision, mais les parents sont loin d'être convaincus par cette méthode. "Ces cours sont vraiment nuls, les enfants accumulent du retard sur les programmes", témoigne Yoanna, une mère de famille rencontrée par franceinfo à La Havane. 

L'un de mes fils est très en retard, et tous les enfants du pays sont dans la même situation !

Yoanna, mère de famille cubaine

franceinfo

Les classes à la télévision ne durent qu'une demi-heure par matière et par niveau ce qui les rend très difficiles à suivre. Beaucoup d’enfants comme de parents ont donc tout simplement abandonné et les petits Cubains accumulent un retard considérable dans leurs études. Après la santé, c’est donc désormais le deuxième piliers de la révolution cubaine, l’éducation, qui est fortement ébranlé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers En direct du monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.