En direct du monde, France info

En direct du monde. La fonte des glaces au Groenland fait resurgir une base secrète américaine

C'est une histoire digne d’un film hollywoodien : une base militaire secrète construite par les Américains sous la surface glacée du Groenland  pendant la guerre froide qui menace aujourd’hui d’être exhumée par la fonte des glaces. 

Des américains installent la structure de Camp Century en 1950 dans le Groenland.
Des américains installent la structure de Camp Century en 1950 dans le Groenland. (PICTORIAL PARADE / ARCHIVE PHOTOS)

Cette base américaine construite au Groenland il y a 50 ans, en pleine guerre froide, pourrait être mise au jour à cause de la fonte des glaces. Officiellement, cette base appelée Camp Century devait servir à mener des recherches scientifiques, notamment à tester des techniques de construction en condition de froid extrême. Le camp a été construit en 1959 à environ 250 km de la base militaire américaine de Thullé, sur la côte ouest du Groenland. 21 tranchées ont été creusées, certaines à plus de 30 mètres de profondeur et c’est une véritable petite ville souterraine qui a vu le jour, avec ses laboratoires donc, mais aussi un cinéma, un barbier, une infirmerie et même une église. Le tout alimenté en électricité par le premier réacteur nucléaire portable.

Un projet qui n'a jamais vu le jour 

Jusqu’à 200 personnes ont vécu à Camp Century. Mais, sous prétexte de recherches scientifiques, les Américains avaient d’autres projets et notamment un projet baptisé Iceworm (en français : “vers de glace”), ce projet consistait à déployer plus de 600 missiles balistiques dans le réseau souterrain. Nous sommes en pleine guerre froide, et depuis cette base, les missiles peuvent atteindre l’Union Soviétique. 

Les scientifiques se sont aperçus que la calotte glaciaire était beaucoup moins stable qu’ils ne le pensaient. Elle bougeait et menaçait de broyer les tunnels. Camp Century a été évacuée en 1965 et la base a définitivement fermé l’année suivante. Les Américains espéraient qu’elle tomberait dans l’oubli, qu’elle resterait prisonnière des glaces. C’était sans compter sur le réchauffement climatique..

Des problèmes écologiques vont se poser

D’après les scientifiques, la base pourrait être exhumée d’ici la fin de ce siècle. Le problème, c’est que tous les déchets laissés par les Américains risquent de se déverser dans l’océan. Par exemple, si le réacteur nucléaire a été extrait, l’eau de refroidissement du réacteur - radio-active - est restée sur place. Tout comme le gazole qui servait pour les générateurs et les véhicules, et les composants ultra-toxiques utilisés dans les équipements électriques. Tout le monde s’accorde à dire qu’il faut assainir la base mais la question qui se pose aujourd’hui est de savoir à qui appartiennent ces déchets ? Et ce n’est pas clair. L’armée américaine a construit Camp Century en vertu d’un traité signé avec le Danemark, qui administrait le Groenland à l’époque. Mais ce traité ne parlait pas des missiles nucléaires. Les Américains avaient volontairement maintenu le Danemark dans l’ignorance. Les deux pays se contentent, pour l’instant, de dire qu’ils sont en discussion sur le sujet.

Des américains installent la structure de Camp Century en 1950 dans le Groenland.
Des américains installent la structure de Camp Century en 1950 dans le Groenland. (PICTORIAL PARADE / ARCHIVE PHOTOS)