En direct du monde, France info

Afrique du Sud: le mouvement des étudiants continue

Plusieurs universités restent fermées en Afrique du Sud, malgré l'annonce du gouvernement de ne pas augmenter les frais de scolarité pour l'année 2016.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Manifestation d'étudiants à Pretoria le 23 octobre 2015 © Sipa Press)

Le mouvement dure depuis près de deux semaines. La semaine dernière, des milliers d'étudiants étaient descendus dans la rue pour protester contre l'augmentation prévue de leurs frais de scolarité pour 2016. Des heurts avaient éclaté entre manifestants et policiers devant le Parlement sud-africain au Cap et devant le siège du gouvernement à Pretoria. 

Les universités, bien que financées par l'Etat, jouissent d'une autonomie financière qui leur permet de décider librement de leurs frais de scolarité. Au Witwatersrand, à Johannesbourg, 10,5% d'augmentation étaient par exemple prévus alors que l'année universitaire coûte entre 29.620 rands (1.930 euros) et 58.140 rands (3.800 euros), sans compter le logement ou les fournitures.

Le gouvernement a cédé, mais certains étudiants demandent désormais la gratuité de l'enseignement supérieur et la fin du recours aux prestataires de services pour le nettoyage ou la sécurité des campus qui participe, selon eux, au gaspillage des fonds de l'université. 

(Manifestation d'étudiants à Pretoria le 23 octobre 2015 © Sipa Press)