Dimanche enquêtes, France info

Dimanche enquêtes. "Ma PMA, ma bataille" : comment une députée LREM est entrée dans le combat de la PMA pour toutes

Chaque dimanche, franceinfo présente un dossier au long court mené par Les Jours, le site d'information qui raconte l'actualité en série.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurence Vanceunebrock-Mialon, députée LREM, en 2017.
Laurence Vanceunebrock-Mialon, députée LREM, en 2017. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Mathieu Nocent, journaliste du site Les Jours, signe l'enquête "Ma PMA, ma bataille", publiée alors que commencent les débats à l'Assemblée sur la loi bioéthique qui prévoit l'élargissement de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes seules et aux couples de lesbiennes. Dans ce récit en épisodes, Mathieu Nocent suit une femme qui a connu ce parcours de la PMA.

L'opportunité d'agir

Laurence Vanceunebrock-Mialon, mère de deux filles nées par PMA et de deux garçons adoptés, lesbienne, est députée En marche. À travers elle, son parcours, son engagement, ses doutes, l'enquête raconte les débats sur la PMASi Laurence Vanceunebrock-Mialon est entrée en politique, c’est pour mener le combat de la procréation médicalement assistée pour toutes, explique Mathieu Nocent sur franceinfo. "Au moment où Emmanuel Macron lance le mouvement En marche, elle se dit que c'est une opportunité pour elle d'agir sur ce point qui lui tient tellement à cœur. Quand elle le raconte, cela ne ressemble pas aux carrières politiques dont on a l'habitude."

Dans la série pour Les Jours, Mathieu Nocent suit cette députée au quotidien. "Ce qui m'étonne, c'est comment tout est imbriqué entre sa vie privée et sa vie politique." L'objectif de cette enquête ? "Faire comprendre les enjeux de cette loi, mais aussi faire découvrir la vie d'une députée macroniste et la Macronie. Au départ, on pouvait penser que le groupe LREM allait être un peu différent. Sur ce projet de loi, il y a un mantra : liberté de vote. Je crois que ce n'est pas si vrai que ça..."

Laurence Vanceunebrock-Mialon, députée LREM, en 2017.
Laurence Vanceunebrock-Mialon, députée LREM, en 2017. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)