Dans la peau de l'info. Ce qu'il faut savoir du périphérique parisien qui fête ses 50 ans

Tous les matins, Léo Tescher se glisse dans la peau d'une personnalité, d'un événement, d'un lieu ou d'un fait au cœur de l'actualité.
Article rédigé par franceinfo - Léo Tescher
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le périphérique parisien, le 20 décembre 2019. (BERTRAND GUAY / AFP)

Aussi pratique que redouté par les automobilistes, le "périph'" fête ses 50 ans ce 25 avril 2023. Après 17 ans de travaux, cette longue artère de 35 km qui contourne les rues parisiennes congestionnées reste un axe majeur pour les Franciliens et les autres voitures de passage par ici, malgré les fameux bouchons. 

>>  Le périphérique parisien, future ceinture verte : les associations n'y croient pas

Reste qu'en Île-de-France, 8 000 personnes meurent prématurément chaque année à cause de la pollution. Et le trafic routier en est responsable d’un tiers. Alors, cette route la plus empruntée d’Europe avec plus d’un million de voitures chaque jour a du boulot pour s'améliorer.

Une consultation publique vient ainsi d'être lancée en ligne pour débattre de son avenir : après les JO de 2024, la maire de Paris l'imagine en boulevard urbain, végétalisé, à 50km/h pas plus, et avec une voie réservée au covoiturage, au transport en commun et au taxi. 

Un sondage ouvert d'ailleurs à tous les Français : seuls 20% de Parisiens roulent actuellement sur le "périph'". Et pour l’instant, les contributions ne vont pas dans le sens d’Anne Hidalgo, avec un embouteillage d’avis négatifs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.