Vidéo Le périphérique parisien, future ceinture verte : les associations n'y croient pas

Publié Mis à jour
L'oeil du 20h - ceinture verte
Article rédigé par
France Télévisions

Métamorphoser le périphérique parisien en ceinture verte, c’est le grand projet d’Anne Hidalgo. D’ici à 2024, la maire de Paris veut végétaliser ce boulevard sur une bande d’un kilomètre de large, où il ferait bon vivre. L'œil du 20h a défriché cette forêt de bonnes intentions.

Pour les JO de 2024, la ville voit le périphérique en vert. Plus d’arbres le long de la route et sur les talus, c’est l'ambition de la maire de Paris depuis son arrivée au pouvoir, il y a huit ans. Pourtant ces dernières années, ce sont plutôt les immeubles qui poussent, comme l'association "Les Amis de la Terre" l'a signlé dans ce tweet :

À la Porte de Montreuil, dans l’Est de Paris, un nouveau quartier doit voir le jour en 2023. 40 000 mètres carrés de bureaux et de commerces. Pour ce projet, 70 arbres ont déjà été abattus en avril dernier. Ce que dénoncent les militants écologistes.

Végétaliser pour compenser les coupes

Des coupes qui seront compensées par 7 000 mètres carrés d’espace verts, notamment grâce aux immeubles végétalisés comme le prévoit le nouveau plan d’urbanisme. Un écran de fumée selon Pierre Alexis Hulin, militant des "Amis de la Terre".

L’arbre qui permet de végétaliser le bâti c’est un arbre qui est au maximum dans 1 mètre de terre. Il n’a pas les moyens d’aller chercher de l’eau dans la nappe phréatique. Il meurt et on se retrouve avec du béton.

Pierre Alexis Hulin, militant écologiste

à l'œil du 20 heures

La ville de Paris tenterait-elle de se donner une image écologique trompeuse ? C’est en tout cas ce qu’affirme Christine Nedelec, présidente de l’organisation France Nature Environnement Paris, qui dénonce un grand projet d’urbanisme qui ne dit pas son nom : "la mairie vend une place qui n’est pas une place, une ceinture verte pour quelque chose qui sera une ceinture de béton. C’est destiné surtout à libérer de l’espace à construire parce que la ville de Paris a besoin de cet argent pour fonctionner."

De son côté, la mairie de Paris défend son projet qu’elle qualifie d’ambitieux. Même si le premier adjoint à Anne Hidalgo admet qu’il ne faut pas voir le périphérique comme un futur écrin de verdure.

Ce sera une coulée verte, mais il n’existe nulle part au monde coulée verte où il n’y a rien autour, une bonne coulée verte c’est une coulée verte qui s’insert dans un ensemble urbain harmonieux.

Emmanuel Grégoire, premier adjoint à la maire de Paris

à l'œil du 20 heures

Au Conseil de Paris, les Verts demandent un moratoire sur les constructions près du périphérique. La mairie réaffirme, elle, que 45 000 arbres seront plantés d’ici à 2024. De quoi verdir un peu un périphérique encore très gris.

Parmi nos source (liste non exhaustive) :

Le projet de "ceinture verte" de la ville de Paris

Le détail du projet "Reinventing Cities" concernant la Porte de Montreuil

Le Plan Local d'Urbanisme de la ville de Paris

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.