Dans la peau de l'info. Ce qu'il faut savoir des "hashtags"... qui veulent quitter Twitter

Tous les matins, Marie Dupin se glisse dans la peau d'une personnalité, d'un événement, d'un lieu ou d'un fait au cœur de l'actualité.
Article rédigé par Marie Dupin
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Dans son édition du 23 janviers 2013, le Journal officiel recommande l'emploi de "mot-dièse" pour remplacer l'anglicisme "hashtag". (KRISTIN LEE / TETRA IMAGES / GETTY IMAGES)

"C’est fini. C'est le moment ou jamais de faire ses adieux. A bientôt et merci pour tous ces hashtags!". Voici les derniers mots sur Twitter de Chris Messina, l'un des 2000 premiers utilisateurs du réseau à l’oiseau bleu, et inventeur du fameux "hashtag", ce "mot-dièse" en français.

>> Twitter : Elon Musk tire le bilan de ses six premiers mois

Si ce symbole de croisillon apparaît pour la première fois en 1960 sur les touches de téléphones, c’est seulement en 2007 que Chris Messina développe mon concept. Cet illustre inconnu, qui travaille comme consultant indépendant, propose dans un tweet de l'utiliser pour regrouper des messages traitant du même sujet. Près de 15 ans plus tard, sa notoriété n'est plus à prouver : on l'utilise quotidiennement plus de 125 millions de fois sur Twitter. Depuis 2014, d'ailleurs, le mot est entré dans le dictionnaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.