Cet article date de plus de dix ans.

L'hydrogène , le carburant de l'avenir

écouter (4min)
La mise sur le marché de voitures à pile à combustible se précise. En Allemagne, une expérimentation à grande échelle a lieu actuellement. L’hydrogène pourrait bien devenir le carburant de l’avenir.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Ce n’est peut être pas tout
à fait un hasard si c'est dans le pays de Rudolf Diesel , et celui de la découverte du
principe de la pile à combustible,  que se
tient la plus grande expérimentation jamais engagée sur les voitures à
hydrogène
.

Gérard Planche , responsable de ce programme pour Opel General Motors ,
nous a reçus à Berlin pour nous en détailler le contenu.

 

Ce programme, qui a débuté il
y a 10 ans et dans lequel GM a investi plus de un milliard et demi de dollars,  totalise aujourd’hui plus de trois millions de
kilomètres effectués en toute sécurité. 

La pile à combustible, c’est
une réaction électrochimique entre l’hydrogène et l’oxygène et qui produit  de l’électricité à la demande. Les seuls rejets sont
de l’eau pure (H2O) et de la chaleur qu’on récupère pour la
climatisation. Une technologie qui pourrait bien être complémentaire de la
batterie selon Gérard Planche

 Mais pour que cette voiture
soit totalement propre, encore faut-il que l’hydrogène soit produit avec de
l’énergie renouvelable. C’est précisément le cas puisque dans ce programme, des
éoliennes sont mises à contribution pour la production.

Cela fait plus de 40 ans
que les hommes se sont posés sur la lune emportant avec eux, déjà, des piles à combustible.

 

 

 

 

"L’eau est
le charbon de l’avenir
" écrivait Jules Vernes dans L’Île mystérieuse ,. Une
intuition puisque  l’électrolyse nous
permet d’accéder à un carburant propre et abondant. Et les développements sont
infinis, comme pour les portables qui auront des mois d’autonomie ou encore l’accès
à l’énergie pour les populations isolées.

Le développement durable pourrait
bien passer par le plus simple et le premier de nos atomes : l’hydrogène.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.