Cinq jours à la une, France info

Le Regard de la Lanterne : un temple de l'eau au cœur de Belleville

Le Regard de la Lanterne dans le quartier de Belleville à Paris fait partie de ces lieux secrets exceptionnellement ouverts samedi 15 et dimanche 16 septembre, pour les journées du Patrimoine.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Perdu
au milieu de tours et de barres des années soixante-dix, à deux pas de la Place
des fêtes, le Regard de la Lanterne est une petite rotonde en pierres de
taille, un vestige de la Renaissance qui a survécu par miracle à l'urbanisation
frénétique de ce quartier de l'est parisien.

Il faut pousser la lourde porte en
bois pour découvrir ce qui se cache derrière les murs de cet étrange édifice.
Le Regard de la Lanterne constituait la tête du grand aqueduc de Belleville qui
a alimenté pendant sept siècles jusqu'en 1861 les fontaines de Paris. Signe de
son importance, un soin exceptionnel a été apporté à sa construction.

A
l'entrée du regard, un double escalier en pierres, bordé d'une magnifique rampe
en fer forgée du 17e siècle, descend vers le bassin qui recueille
les eaux drainées sur la colline de Belleville. Aujourd'hui, il n'y coule plus
qu'un mince filet d'eau.

A
deux pas du bassin, se trouve le grand aqueduc de Belleville, une galerie
construite au XIIIe siècle et que l'on peut encore parcourir à pied sur une
centaine de mètres. Depuis vingt ans, l'ASNEP, une association de passionnés,
se bat pour la sauvegarde de ce patrimoine.

Le Regard de la Lanterne doit
beaucoup à ces bénévoles qui assurent la surveillance, l'entretien et le
nettoyage des vestiges des anciennes sources du nord dont ils ont obtenu le
classement intégral en 2006.

Au total, 19 regards ont résisté aux destructions
urbaines. Certains sont aujourd'hui cachés dans des cours d'immeuble, d'autres
ont pu demeurer dans l'espace public. Véritables temples de l'eau, ils sont un
des rares témoignages sur l'organisation de la vie quotidienne à Paris du XVIe
au XIXe siècle.

(©)