Cinq jours à la une, France info

En Mayenne, des emplois mais peu de candidats

La Mayenne, coincée entre la Sarthe et la Loire Atlantique, tente de remédier à son déficit d'image. Le petit département connaît l'un des taux de chômage les plus faibles de France. Pourtant, il a du mal à recruter dans certains secteurs.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Coincée entre la Sarthe et la Loire Atlantique, la Mayenne tente de remédier à son déficit d'image. © Radio France / Hélène Lam Trong)

Le département de la Mayenne est l'un des département avec le plus bas taux de chômage. Dans plusieurs secteurs, les offres d'emploi existent, mais trouvent difficilement preneur. En cause, le déficit d'image dont souffre la Mayenne. Sarah, la trentaine, est dentiste et comprend le manque d'enthousiasme de certains, du moins au départ.

Il y a quatre ans, son mari a en effet accepté un poste à Laval. Mais cette parisienne pure souche ne se voyait pas vivre dans une ville de 50.000 habitants. Elle a donc préféré garder son cabinet parisien tout en faisant des allers-retours le week-end. En quelques mois, la capitale mayennaise a pourtant réussi à la séduire. A tel point qu'elle a fermé boutique à Paris, pour recommencer à zéro à Laval.

Un choix qu'elle ne regrette pas car son nouveau cabinet a fait le plein dès son premier jour d'ouverture. "Les jeunes dentistes et médecins ne veulent pas s'installer ici, non pas parce qu'ils ont une mauvaise image... mais parce qu'ils n'ont pas d'image du tout ! ", explique la jeune femme.

"Je suis ravi d'avoir quitté la région parisienne "

"Ils ne se doutent pas des besoins : ici les patients attendent des mois pour avoir un rendez-vous. Et puis il y a la qualité de vie, bien meilleure qu'à Paris mais aussi meilleure que dans les grandes agglomérations de province : quand on y a goûté, impossible de revenir en arrière. "

Nicolas a aussi fait le grand saut l'année dernière. Ce consultant a sauté sur l'opportunité professionnelle offerte par un grand groupe agro-alimentaire basé à Laval. "Je suis ravi d'avoir quitté la région parisienne. Nous sommes plus heureux ici. Et professionnellement je m'y retrouve ", affirme ce jeune père de quatre enfants. "Je ne le vis pas comme une régression, au contraire. Ici j'ouvre ma carrière à l'international (...) je travaille dans toutes les langues et avec des gens du monde entier. "

(Coincée entre la Sarthe et la Loire Atlantique, la Mayenne tente de remédier à son déficit d'image. © Radio France / Hélène Lam Trong)