Cinéma week-end, France info

"Les Gorilles" : une salade niçoise ratée

Alfonso, agent blasé et brutal du Service de Protection des Hautes Personnalités, est obligé de faire équipe avec Walter, jeune recrue inexpérimentée, fasciné par le monde du show-biz. Fabrice Leclerc, rédacteur en chef de "Studio CinéLive" n'a pas vraiment apprécié "ce film de gaudriole".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(Joey Starr et Manu Payet dans "Les Gorilles" © Europacorp)

 "Il y a le jeune un peu fantasque d’un côté et le bougon de l’autre. On a l’impression que le film n’est pas ce qu’il devait être et que chacun fait un peu un truc dans son coin", souligne Fabrice Leclerc. "Dieu sait si Manu Payet peut-être un bon acteur. Dieu sait si le scénario pouvait être intéressant, parce que l’histoire était assez drôle. Mais on se retrouve dans un film où on a eu la volonté de faire et de l’humour et de l’action, un film de poursuite et un film de gaudriole,  et on finit par se retrouver devant un film qui ne veut plus rien dire. Une espèce de salade niçoise totalement ratée". 

 

(Joey Starr et Manu Payet dans "Les Gorilles" © Europacorp)