Chroniques du ciel, France info

Chroniques du ciel. L’hommage à Serge Dassault

Les honneurs militaires funèbres ont été rendus à Serge Dassault, vendredi dernier aux Invalides, décédé quelques jours plus tôt, à 93 ans.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Serge Dassault, le 11 juin 1999, lors du salon du Bourget, près de Paris.
Serge Dassault, le 11 juin 1999, lors du salon du Bourget, près de Paris. (FREDERICK FLORIN / AFP)

La République française a rendu hommage à Serge Dassault, vendredi dernier aux Invalides, décédé lundi 28 mai, dans son bureau du Rond-Point des Champs Elysées, à 93 ans. Deux Rafale et un Falcon 8X lui ont rendu hommage après un discours du premier ministre, Edouard Philippe.

La marque Falcon, un tournant dans l'histoire de la saga Dassault

Le nom de Dassault est associé à l'aviation militaire avec les Mirage et les Rafale. Mais la marque Falcon, celle des appareils civils du même avionneur, est presque devenue un nom commun. Dans un entretien réalisé, il y a quelques années pour franceinfo, Serge Dassault évoque le tournant pris par son père dans l’aviation d’affaires.

A l’origine baptisé Mystère 20, le petit biréacteur a effectué son premier vol le 4 mai 1963. Charles Lindbergh était alors conseiller technique pour la Pan Am. En visite à Bordeaux, il découvre le prototype.

Lindbergh : "I found the bird !"

Convaincu par l’avion, il télégraphie cette phrase à Juan Trippe, le patron de la Pan AM. "J'ai trouvé l'oiseau."  10 jours plus tard arrive une première commande de 40 appareils.

La compagnie aérienne veut commercialiser le modèle aux États-Unis. L'aviation d'affaires est naissante. Pan Am pressentait qu'elle ne pourrait desservir tous les aéroports américains avec ses avions de ligne. Suivra quelques temps, plus tard, une importante commande, de Fred Smith, le patron de Fed Ex.

Serge Dassault, le 11 juin 1999, lors du salon du Bourget, près de Paris.
Serge Dassault, le 11 juin 1999, lors du salon du Bourget, près de Paris. (FREDERICK FLORIN / AFP)