Chroniques du ciel, France info

Chroniques du ciel. L'aéroport Willy Brandt de Berlin devrait ouvrir le 31 octobre prochain

L'aéroport international Willy Brandt de Berlin va enfin pouvoir accueillir ses premiers avions après un retard de plus de neuf ans et un coût bien supérieur aux prévisions initiales. Avec des retards colossaux à cause de négligences et d'erreurs graves de conception.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'aéroport de Berlin et le gaspillage des fonds européens
L'aéroport de Berlin et le gaspillage des fonds européens (FRANCETV INFO)

Il devait être le symbole de la réunification Allemande. C’est finalement avec plus de 9 ans de retard et un coût bien supérieur aux prévisions initiales qu’ouvrira à la fin du mois, le tout nouvel aéroport international de Berlin.L’aéroport Willy Brandt du nom de l’ancien Chancelier, prix Nobel de la paix.

Un aéroport considéré par le journal Der Spiegel comme le contre-exemple des vertus traditionnellement reconnues aux Allemands, la ponctualité, le sens du devoir, l’ordre et le travail.

L’histoire commence en 1991, deux ans après la chute du mur de Berlin

La ville dispose alors de trois aéroports. Un à l’Est et deux à l’Ouest. Le plus connu Tempelhof, est entré dans l’histoire en 1948, lors du blocus de l’ancienne capitale du Reich imposé par Staline. C’est vers Tempelhof qu’est organisé par les Alliés l’un des plus grands ponts aérien de l’Histoire pour ravitailler les Berlinois.Tempelhof a fermé en 2008. C’est aujourd’hui, un écrin de verdure, un grand parc culturel en plein milieu de la ville.

L’autre aéroport à l’Ouest est Tegel. Ancienne installation militaire en secteur français construite pendant la guerre froide en 90 jours, et transformé en aéroport en 1974, aujourd’hui trop petit et totalement dépassé. Du temps de la RDA, Berlin-Est avait également son aéroport Schönefeld et son emblématique salon VIP, bâti en 1945 pour y accueillir Staline lors de la conférence de Postdam. Il n’y a jamais mis les pieds.

L'un des plus grands scandales politico-financiers en Allemagne

Avec l’ouverture de l’aéroport international Willy Brandt, Tegel va fermer et c’est une nouvelle page de l’histoire de la ville qui va se tourner. Les Berlinois tenteront ainsi d’oublier l’un des plus grands scandales politico-financiers de l’Allemagne.D’un coût initial, 1,7 milliard d’euros, la facture a grimpé à plus de 6,5 milliards d’euros.

Le chantier a d’abord connu des problèmes sur la climatisation, puis sur les portes automatiques, les générateurs de secours, les systèmes d’évacuation des fumées, les escalators et la liste est encore très longue.Gouffre financier, scandale politique, pression écologiste, l’ouverture de l’aéroport Willy Brandt, a été repoussée à six reprises depuis 2011. Normalement si tout se passe bien, c’est EasyJet, qui au petit matin du 1er novembre prochain, posera les roues de l’un de ses appareils sur le tarmac de l'aéroport. 

L\'aéroport de Berlin et le gaspillage des fonds européens
L'aéroport de Berlin et le gaspillage des fonds européens (FRANCETV INFO)