Cet article date de plus de neuf ans.

Soan, avec Leonard Cohen, Mano Solo et Jacques Brel

Le chanteur qui avait dépeigné le consensuel concours "Nouvelle Star" a de belles références et des admirations assumées...
Article rédigé par Bertrand Dicale
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (© Soan est aussi l'héritier de No one is innocent ou de Tom Waits)

Dans Ces Chansons qui font une vie , des artistes viennent dévoiler leur rapport à la musique, leurs plaisirs coupables ou leurs inspirations en répondant à une série de questions : la première chanson que vous avez voulu acheter, la chanson de Papa, la chanson de Maman, la plus belle chanson du bon vieux temps, la première chanson que vous avez détestée avant de vous mettre à l'aimer, la chanson que vous êtes le seul à aimer, ou du moins que vous n'avez jamais réussi à faire partager à quelqu'un, la chanson que vous auriez aimé écrire, la chanson que vous avez honte d'aimer, la chanson que vous n'avez pas écrite mais qui parle de vous, la chanson qui vous accompagne pendant les insomnies…

Soan a fait beaucoup de chemin depuis sa victoire à la « Nouvelle Star », et il est toujours en tournée, quelques mois après la sortie de son troisième album, Sens interdits .

Il est venu dévoiler un peu de son univers musical intime dans « Ces chansons qui font une vie ».

Les chansons choisies par Soan :

Famous Blues Raincoat (live) par Leonard Cohen (2008)

Walk on the Wild Side par Soan et Camelia Jordana (2009)

A pas de géant par Mano Solo (1995)

Amour anarchie par Léo Ferré (1970)

Chile par No One Is Innocent (1997)

Yesterday is Here par Tom Waits (1988)

Tipp City par The Amps (1995)

Jojo par Jacques Brel (1977)

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Vous pouvez aussi retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série d’été La Face cachée des tubes.

Pendant le Tour de France, nous vous avons proposé, en vingt-trois épisodes, la chronique Ces chansons qui font le Tour.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.