Cet article date de plus de neuf ans.

Inde de Noël

écouter (5min)
Comment chante-t-on Noël en hindi, en urdu, en penjabi ? Comment les Chrétiens d'Inde, du Pakistan, du Sri Lanka et de la diaspora asiatique ont-ils inventé - ou réinventé - les chants de la Nativité ?
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Aujourd’hui, Noël nous
entraine en Inde et tout autour de la culture de ce vaste continent – Pakistan,
Sri Lanka, Grande-Bretagne…

Il faut bien se rendre
compte que les Indiens sont presque autant que nous exposés aux grands
standards américains de la holiday music
et, par conséquent, ont eux aussi
l’envie de jouer avec les airs les plus rabâchés de la saison des fêtes.

Mais ce dont nous allons
surtout parler aujourd’hui, c’est du Noël des chrétiens indiens et pakistanais,
de la manière dont ils chantent la naissance du Christ – et pas
uniquement en traduisant Stille Nacht Heilige Nacht ou White
Christmas
.

Dans ce continent, à peine
plus de 2 ou 3 % de la population est chrétienne. Et, pour une bonne part,
c’est par le travail de missionnaires qui répandent la parole – le plus souvent
évangélique – dans une culture musicale très marquée par les usages d’autres
religions, mais aussi par les habitudes liturgiques des églises occidentales.

 

Les chansons de la chronique d’aujourd’hui : Jingle Bells par Amartya Rahut (2008), Jingle Bells par Krishna (2010), un
cantique pendjabi par le personnel de l’hôpital du Dr Patrick Jordan (2010), Baba Din Aaya Re par le Christ Methodist
Church Choir (2010), Christmas Kondattam
Kondattam
par Jollee Abraham (2010), Aaj Bethelehem par Danny
Choranji (2008), Alleluyah Solli par Norin (2010), Christmas Aaya par
King G. Mall (2010).

 

 

Vous pouvez également
suivre l'actualité de cette chronique

 

Le livre qui accompagnait notre
chronique de cet été, Les chansons
qui ont tout changé
, est sur le kiosque de Radio-France et
en librairie avec sa cinquantaine
d'histoires de chansons historiques, de Ne
me quitte pas
de Jacques Brel à Didi
de Khaled, de Rock Around the Clock
par Bill Haley à Mignonne allons voir si la
rose
...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.