Cet article date de plus de trois ans.

Un été 68. 15 août 1968 : Merkès et Merval retrouvent la Vienne éternelle

écouter (6min)

Tout cet été, nous retrouvons au jour le jour l’actualité musicale d’une saison exceptionnelle, alors que la France vient de vivre un mois de mai historique. Aujourd’hui, le grand duo populaire de l'opérette s'installe au théâtre Mogador pour la reprise de "Vienne chante et danse".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
L'album original de "Vienne chante et danse" avec Marcel Merkès et Paulette Merval. (CBS)

Nous sommes le 15 août 1968 et le vieux monde n’est pas mort. Il est même de retour au théâtre Mogador. Les touristes peuvent se réjouir. Après avoir constaté que le quartier latin a pansé ses plaies, il peut vérifier que Vienne, la belle cité décadente de l’impératrice Sissi, est toujours à sa place – c’est-à-dire sur une scène de théâtre, avec un orchestre moelleux, des costumes qui froufroutent et surtout de grandes voix familières. 

Vienne chante et danse, opérette en deux actes et 18 tableaux, a été créée le 25 novembre 1967 à Mogador et reprend, en plein été, après quelques semaines de vacances. Le rôle principal est tenu par Marcel Merkès et, évidemment, son épouse Paulette Merval tient le premier rôle féminin.

Dans cet épisode d’Un été 68, vous entendez des extraits de :  

Vienne chante et danse - Ouverture, 1967 (enregistrement de 1976)

Marcel Merkès, Vienne chante et danse, 1967 (enregistrement de 1976)

Paulette Merval, Vienne chante et danse, 1967 (enregistrement de 1976)

Luis Mariano, La Belle de Cadix, 1945

Marcel Merkès, Paulette Merval, Duo de l'escarpolette (dans Véronique d'André Messager, 1898), 1967

Marcel Merkès, J'ai fait trois fois le tour du monde (dans Les Cloches de Corneville de Robert Planquette, 1877), 1966

Marcel Merkès, Paulette Merval, Heure exquise (dans La Veuve joyeuse de Franz Lehar, 1874-1909), 1961

Paulette Merval, Mon refrain de joie, 1967 (enregistrement de 1976)

Marcel Merkès, Paulette Merval, Deux pour Noël, 1967 (enregistrement de 1976)

Marcel Merkès, La Musique, 1967 (enregistrement de 1976)

Marcel Merkès, Paulette Merval, Vienne chante et danse, 1967 (enregistrement de 1976)

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

Cet été, vous pouvez aussi retrouver sur France Inter les quarante épisodes d’une autre série écrite par Bertrand Dicale sur les chansons de la Première Guerre mondiale, Carnet de chants 1914-1918

En juillet et août dernier, nous avons passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.  

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chanson, exploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson française, coédité par Plon et franceinfo. 

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, franceinfo et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire.

Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été 2014 sur France Info, consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil. Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.