Quand il faut choisir : pour la chanson française, le dilemme n'est pas que politique

écouter (5min)

À l'occasion du premier tour de l'élection présidentielle, florilège de chansons françaises où la question est de choisir ou de continuer à hésiter. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Pochette du 45T de Sylvie Vartan, "Il faut choisir" en 1963 (RCA VICTOR)

Choisissez-moi de Maxime Le Forestier s’adresse à une salade posée à l’étalage mais elle revient à chaque élection – d’ailleurs, elle est sortie en 1995, année de présidentielle. Et, aujourd’hui, nous sommes presque 49 millions de citoyens français inscrits sur les listes électorales et donc appelés à voter pour le premier tour de la onzième élection présidentielle au suffrage universel.

"Choisissez, épousez, tel est du roi le bon plaisir, choisissez, épousez !", telle est l’injonction des chœurs à l’acte II de l’opéra Cendrillon de Jules Massenet. En l’occurrence, ce n’est pas le roi qui nous invite à choisir, mais la République. Et en ce jour de vérité, le langage de la politique, le langage de la citoyenneté n’est pas très éloigné de celui de l’amour – le langage de Sylvie Vartan, par exemple.

Dans le second épisode de Ces chansons qui font l’actu diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

Maxime Le Forestier, Choisissez-moi, 1995

Ambrosian Opera Chorus (dir. John McCarthy), Choisissez, à l'acte II de Cendrillon de Jules Massenet, 1899 (enregistrement de 1978)

Sylvie Vartan, Il faut choisir, 1963

Evy, Pourquoi choisir, 1963

Dièse 5, Pourquoi choisir, 2002

Emily Loizeau, Je ne sais pas choisir, 2005

BaliMurphy, J'hésite, 2008

Johnny Hallyday, Celui que tu préfères, 1964

Eliane Embrun, Je t'ai choisi, 1951

Paul Personne, C'est toi qui choisis, 2011

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

Souvenez-vous : pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.