Les chansons en colère des années Sarkozy

écouter (5min)

À l'approche de l'élection présidentielle, nous revenons sur tous les locataires de l'Elysée sous la Ve République. Aujourd'hui, le sixième président élu au suffrage universel, et le second à ne pas être réélu. La chanson peut nous aider à comprendre pourquoi. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le président Nicolas Sarkozy, le sixième président de la Ve République, élu au suffrage universel, le 17 décembre 2008 à l'Ecole Polytechnique à Palaiseau dans un discours sur l'égalité des chances et la diversité.  (CHRISTIAN LIEWIG - CORBIS / CORBIS HISTORICAL / GETTY IMAGES)

En 2007, Nicolas Sarkozy emporte l’élection présidentielle, et ce n’est sans doute pas grâce à cette chanson de campagne, qui confirme la progressive décadence des hymnes politiques et partisans en France.

En revanche, sa victoire lui donne l’occasion d’un grand discours sur la place de la Concorde, discours qui va connaître une destinée curieuse, puisque le chanteur Arman Méliès va en reprendre le texte et l’enregistrer – ce qui remplira une sorte de fonction d’anti-hymne à l’ironie grinçante pour la campagne de 2012 – qui verra la victoire de François Hollande.

Dans le second épisode de Ces chansons qui font l’actu diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

Nicolas Luciani, Allez Sarko, 2007

Arman Méliès, Mes chers amis, 2012

La Chorale de Siné Mensuel, La France forte, 2012

Mike Ibrahim, La France qui se lève tôt, 2010

Trust, Sarkoland, 2006

Keny Arkana, Nettoyage au Karcher, 2006

Kery James, Musique nègre, 2016

Zedess, Un Hongrois chez les Gaulois, 2006

Youssoupha, Eternel recommencement, 2007

Bernard Lavilliers, Identité nationale, 2010

Tryo, Marcher droit, 2008

Francis Cabrel, Dur comme fer, 2015

Arman Méliès, Mes chers amis, 2012



Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

Souvenez-vous : pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.