Le moustique n'est pas bien grave

écouter (5min)

Le moustique tigre semble bien s'être implanté durablement en France métropolitaine puisqu'il est présent dans 67 départements. La chanson va peut-être changer d'avis à son propos et le prendre au sérieux...

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un moustique tigre indien. (Illlustration) (LESLIE F. MILLER / MOMENT RF / GETTY IMAGES)

Le moustique est de moins en moins une bonne blague. Et la pétulance de ce duo d’Annie Cordy et Luis Mariano dans l’opérette Visa pour l’amour nous rappelle le temps bienheureux où les moustiques n’étaient que de désagréables bêbêtes qui provoquaient des petites piqûres qui gratouillent. Mais déjà, on voulait s’en débarrasser.    

Dans le premier épisode de Ces chansons qui font l’actu ce week-end, vous entendez des extraits de :      

Annie Cordy et Luis Mariano, Les Moustiques, 1961

Michèle et Christian, La Chasse aux moustiques, 1964

Richard Gotainer, Le Moustique, 1977

Jo Corbeau, Moustique mystique, 1999

Joe Dassin, Le Moustique, 1972

Sœur Sourire, Un moustique tique tique, 1971

Joe Dassin, Le Moustique, 1972

Francky Vincent, Pique moi, 1988

Zao, Moustique, 1988

Richard Gotainer, Le Moustique, 1977        


Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

Souvenez-vous : pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Tout l’été 2016, en compagnie de Vincent Delerm, nous avons baguenaudé dans La Playlist amoureuse de la chansonexploration buissonnière du patrimoine populaire. Vous pouvez également prolonger les gourmandises de cette chronique d’été avec le Dictionnaire amoureux de la chanson françaisecoédité par Plon et franceinfo. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.