Cet article date de plus de huit ans.

La chanson passe du télégramme au mail

Notre culture populaire conserve la trace des évolutions dans nos habitudes de communication, du courrier au télégramme et aux messages numériques.
Article rédigé par Bertrand Dicale
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (La figure familière du facteur de la Poste compte de moins en moins dans le flot de nos communications privées. © Lionel Allorge - Wikimedia.)

La semaine dernière, la Cour des Comptes a suscité l’émotion à la Poste, en affirmant qu’il y a trop de facteurs – ou tout au moins que le nombre de facteurs se réduit plus lentement que le nombre de lettres et de colis qu’ils ont à acheminer. Cela ne veut pas dire la mort des facteurs, mais les syndicats et les salariés de la Poste ne l’entendent pas autrement que comme l’annonce de nouvelles réductions, à terme, des effectifs.

Il est vrai que ce n’est pas la première mutation technologique en ce qui concerne les correspondances privées...

 

 

 

Dans le second épisode de cette chronique diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

 

 

Cat et Maxim, Le Facteur, 1966

Maurice Chevalier, Le Télégramme , 1952

Edith Piaf, Le Télégramme, 1951

Maria Lerma, Un télégramme, 1959

Edith Piaf, Le Télégramme, 1951

Patachou, Poste restante, 1958

Parabellum, Last e-mail à Elise , 1999

Louis Chedid, Au fond de nos corps, 2013

Marie Gillain, Un petit mail (BOF Magique ), 2008

Céline Caussimon, Point poste, 2007

 

Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique

Vous pouvez retrouver sur le site de France Info les quarante-deux épisodes de notre série de l’été dernier, consacrée à des rumeurs, on-dit et fausses réputations, Ça sonne faux.

Vous pouvez aussi retrouver les quarante-neuf épisodes de notre série de l’été consacrée à la chanson pendant la Première Guerre mondiale, La Fleur au fusil.

Et vous pouvez aussi vous procurer le livre accompagnant cette série, lui aussi intitulé La Fleur au fusil.

Pour les professeurs, lycéens et collégiens, France Info et l’Éducation nationale ont créé ensemble un site où vous pouvez trouver une centaine de chroniques sur des chansons chargées d’histoire, Ces chansons qui font l'histoire. 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.