L'hôpital, au cœur des souffrances

écouter (5min)

Accidentés, exclus, malades : la chanson nous rappelle que toutes les douleurs et plaies du corps social convergent à l'hôpital. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
"Scène d'hôpital" par Jean-Louis Forain, 1914 (pinceau et encre noir sur papier vélin).  (HERITAGE IMAGES / HULTON ARCHIVE VIA GETTY IMAGES)

En 2013, Tito Prince raconte à la première personne comment un jeune homme se retrouve à l’hôpital Delafontaine, à Saint-Denis, après avoir subi une agression d’une quinzaine de personnes et avoir pris plusieurs coups de couteau. Et il s’adresse à l’infirmière qui le soigne, ce qui rappelle que toutes les souffrances, toutes les violences, toutes les plaies de la société aboutissent à l’hôpital.

Et alors que le ministère de la Santé a annoncé, mardi 27 septembre, que 4316 lits d’hôpital ont encore été supprimés en 2021, on ne peut s’empêcher de rappeler que l’hôpital ne sert pas qu’à soigner des corps – il soigne aussi la société tout entière. Et, depuis qu’il existe, on ne cesse de diagnostiquer, à l’hôpital, tout ce dont souffre la société. Déjà, dans une chanson légendaire de la fin du XIXe siècle enregistrée par Marc Ogeret, on évoque les prostituées syphilitiques, agonisant dans des hospices sordides.  

Dans le second épisode de Ces chansons qui font l’actu diffusé ce week-end, vous entendez des extraits de :

Tito Prince, Hôpital Delafontaine, 2013

Marc Ogeret, Fille d'ouvriers, 1895 (enregistrement de 1980)

Pierre Perret, L'Hôpital, 1979

Serge Gainsbourg, Ecce Homo et caetera (Dormir une chance de rêve), 1981

Guy Béart, Demain je recommence, 1996

Eddy Mitchell, L'Accident, 1971

Sofiane, Ciao bonne vie, 2013

Katerine, Vacances à l'hôpital, 1996


Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

Notre série de chroniques de l'été 2022, Derrière nos voix, est toujours réécoutable en scrollant vers le bas ee cette page.

Et vous pouvez aussi retrouver sur ce lien le podcast Derrière nos voix, avec les secrets d'écriture et de composition de huit artistes majeurs de la scène française, Laurent Voulzy, Julien Clerc, Bénabar, Dominique A, Carla Bruni, Emily Loizeau, Juliette et Gaëtan Roussel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.