Des chansons pour l'union nationale : "J'aime les Français, tous les Français"

écouter (5min)

Alors que les élections législatives donnent le sentiment que la France est plus divisée que jamais, la chanson nous fait entendre une forme de concorde nationale.   

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Michel Sardou, à Paris, le 12 décembre 2012. (PIERRE VERDY / AFP)

Je répète ce que viens de chanter Michel Sardou : "J’aime les Français, tous les Français, même les Français que je n’aime pas." Il est difficile de faire plus patriote que cette chanson sortie il y a vingt-deux ans. On pourrait faire toute une chronique avec les déclarations d’amour de Michel Sardou à son pays, des chansons qui jalonnent toute sa carrière et prennent toujours soin de ménager les camps opposés.

Souvenez de la chanson Les Deux écoles, en 1984, qui évoquait, je cite : "Cette sacrée République qui dit oui, qui dit non / Fille aînée de l'Eglise et de la Convention / Elle serait bien heureuse que ses maîtres la laissent / Libre de faire l'amour et d'aller à la messe." Oui, c’est un peu littéraire, cette manière de concorde nationale, alors puisons une autre citation plus musquée chez Sardou. En 1970 dans J’habite en France...

Dans le premier épisode de Ces chansons qui font l’actu ce week-end, vous entendez des extraits de :    

Michel Sardou, Français, 2000

Michel Sardou, J'habite en France, 1970

Maurice Chevalier, Ça fait d'excellents Français, 1939

Marc Lavoine, C'est ça la France, 1996

Mike Ibrahim, La France qui se lève tôt, 2010

Géabé, Ma France, 2015

Pierre Perret, Ma France à moi, 2018

Anne Sylvestre, Famille pour famille, 1968

Jean Ferrat, Ma France, 1969

Abd Al Malik, C'est du lourd, 2008

Michel Sardou, Les Deux écoles, 1984


Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter.

Souvenez-vous : pendant l'été 2019, La Playlist de Françoise Hardy a été une traversée du bagage musical d'une autrice, compositrice et interprète considérée comme l'arbitre des élégances de la pop en France.

En juillet et août 2017, nous avions passé Un été en Souchon, pendant lequel Alain Souchon nous a guidés dans une promenade savoureuse dans toute une vie d’amour de la chanson.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.