Ces chansons qui font la France. "Dimanche à Orly" par Gilbert Bécaud (1963)

écouter (3min)

Tout cet été, nous visitons en chansons la France, ses régions, ses villes, ses villages. Mardi 24 août, un aéroport qui concurrence la Tour Eiffel comme attraction touristique, et qui incarne la modernité des Trente Glorieuses.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'aérogare d'Orly Sud à Orly (Val-de-Marne). Photo d'illustration. (ALEXANDER KLEIN / AFP)

Parfois, une chanson nous rappelle combien un lieu a changé. En 1963, quand Gilbert Bécaud chante Dimanche à Orly, ce n’est évidmement pas l’aérogare baptisé Orly 4 d’aujourd’hui, mais Orly Sud, iunauguré en février 1961 et qui est autant visité que la tour Eiffel. En 1965, rendez-vous compte, on verra à Orly six millions de passagers mais quatre millions de visiteurs qui, comme le jeune homme de la chanson écrite par Pierre Delanoë pour Gilbert Bécaud, vont contempler le mouvement des avions et la modernité des lieux. 

Dans cet épisode de notre chronique Ces chansons qui font la France,  vous entendez des extraits de :

Gilbert Bécaud, Dimanche à Orly, 1963

Jean-Roger Caussimon, Orly bar, 1974

Ambiance sonore à Orly, 1961

Gilbert Bécaud, Dimanche à Orly, 1963

Patachou, Escale à Orly, 1974

Jacques Brel, Orly, 1977

Vanessa Redgrave, Paris Orly, 1968

Jeanne Moreau, Minuit Orly, 1966

Gilbert Bécaud, Dimanche à Orly, 196


Vous pouvez également suivre l'actualité de cette chronique sur Twitter. 

De la rentrée des classes jusqu’au début des grandes vacances, nous nous retrouvons chaque samedi et chaque dimanche avec Ces chansons qui font l'actu, une exploration des liens entre notre patrimoine culturel populaire et les grands thèmes de l’actualité du moment.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.